Paul Renaud

On 07 November 2019, by Agathe Albi-Gervy

Le 26 octobre, Drouot a perdu l’un de ses teneurs de marteau historiques. 

DR

Pendant un demi-siècle, Me Paul Renaud a marqué les salles de ventes de son caractère jovial et curieux, depuis sa nomination à la fonction de commissaire-priseur, en septembre 1958 (en remplacement de Me Michel Chauvin), jusqu’à son retrait en juillet 2007 au profit de Me Alexandre Giquello. Par ailleurs actif au sein de la Compagnie des commissaires-priseurs judiciaires de Paris, il a été membre de Chambre de 1968 à 1973, puis secrétaire de 1973 à 1974. De sa toute première vente, en 1959, il avait conservé une affiche dans son bureau. Bien qu’ayant connu son âge d’or avec de belles dispersions de tableaux modernes, Paul Renaud a abordé aussi bien l’art déco que les dessins anciens, les arts populaires, l’archéologie, la numismatique ou la bibliophilie. Passionné des cultures étrangères, en particulier celles du continent asiatique, l’homme partageait son temps de loisirs entre jardinage, cinéma, exploration de la Normandie (sa terre natale) et les souvenirs de la Seconde Guerre mondiale. Âgé de 14 ans au jour du Débarquement, ce fils du maire de Sainte-Mère-Église a vécu au plus près cet événement, et côtoyé les Américains qui lui ont fait découvrir le chewing-gum, le jazz et les blue-jeans. Des moments forts qu’il savait aussi partager avec ses proches et ses collègues. 

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe