Patrick Bouchain

Le 12 avril 2019, par La Gazette Drouot

Le 8 avril, le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a annoncé la remise du Grand Prix de l'urbanisme à Patrick Bouchain.

 
© Atelier Construire

Né en 1945, successivement militant au Parti communiste, professeur à l'École Camondo et conseiller du ministre de la Culture Jack Lang entre 1986 et 1995, l’architecte et scénographe s’est fait connaître en donnant une seconde vie culturelle aux friches industrielles et aux espaces laissés à l’abandon. On lui doit notamment la transformation de l'usine LU en centre de culture contemporaine, le Lieu Unique à Nantes (2000), ou celle des abattoirs de Calais en scène nationale, le Channel (2005). Il a également collaboré avec de nombreux artistes contemporains, comme Daniel Buren, et signe en 2012 le premier musée français nomade avec le Centre Pompidou mobile.

Attentif à la dimension humaine et politique de ses projets, il mise sur la pédagogie et l’expérimentation pour imaginer des solutions d'urbanisme sur mesure et à moindre coût. L'agence Construire, qu'il a fondée avec son associé Loïc Julienne, privilégie le travail collectif et la prise en compte des « attentes et des savoirs des usagers ». Il développe ainsi la notion de "maîtrise d'usage" et de "Haute Qualité Humaine", label appliqué au logement social. Un parti pris qu'il met symboliquement en pratique en 2006, à l'occasion de la dixième biennale d'architecture de Venise où il métamorphose le pavillon français en un véritable lieu de vie, baptisé La Metavilla. Il y résidera pendant trois mois avec la vingtaine d'architectes et créateurs du collectif exyzt.

Officiellement "retraité" depuis quelques années, il est néanmoins à l'origine du "permis de faire", promulgué dans la loi Création architecture et patrimoine en 2016 par Fleur Pellerin, et que la loi ELAN a remis en question.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne