Musée du Luxembourg : L’âge d’or de la peinture anglaise. De Reynolds à Turner

Le 01 octobre 2019, par Sylvie Blin
Joshua Reynolds, L’Honorable Miss Monckton, 1777-1778, huile sur toile, 240 147,3 cm (détail).
© Tate, London, 2019

À tout seigneur tout honneur : l’exposition consacrée à la peinture anglaise sous le règne de George III démarre en fanfare, avec une éblouissante galerie de portraits de deux maîtres incontestés de l’histoire de l’art outre-Manche, Joshua Reynolds (1723-1792) et Thomas Gainsborough (1727-1788). Un genre dans lequel les deux Britanniques, sachant s’inspirer des meilleurs modèles (Van Dyck et les maîtres italiens), excellèrent : leur virtuosité s’exprime dans de grands formats qui semblent rivaliser dans l’art de rendre la lumière, les matières, les visages et ce je ne sais quoi de so british. Le face-à-face laissait présager une suite fastueuse : las ! les salles suivantes ne sont pas à la hauteur de ce brillant préambule. La faute à la qualité de certaines toiles, en deçà de ce qu’on pouvait espérer (Brunias et Zoffany font pâle figure aux côtés de leurs aînés), à leur quantité (soixante-huit œuvres pour un âge d’or, c’est peu) et au thème lui-même, trop imprécis. À vouloir embrasser trop de genres, de techniques (l’aquarelle est présentée dans une courte section) et de motifs, l’exposition semble passer à côté de son sujet, n’en traitant finalement aucun, hormis peut-être le portrait. Quelques paysages, un peu de peinture animalière, un peu de peinture d’histoire, un John Martin et deux Turner et hop, le tour n’est pas joué… La Tate Britain, prêteuse exclusive pour l’événement, aurait-elle rechigné à laisser partir plus de chefs-d’œuvre ? Reste le plaisir de contempler ces effigies d’aristocrates, saisis avec brio dans la campagne anglaise. What else ?

Joshua Reynolds, Le Colonel Acland et lord Sydney : les Archers, 1769, huile sur toile, 236 x 180 cm.
Joshua Reynolds, Le Colonel Acland et lord Sydney : les Archers, 1769, huile sur toile, 236 180 cm. © Tate, London, 2019
Musée du Luxembourg,
19, rue de Vaugirard, Paris 
VIe, tél. : 01 40 13 62 00.
Jusqu’au 16 février 2020.
www.museeduluxembourg.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne