Mort du galeriste Pierre Hallet : Bruxelles et l’art contemporain en deuil

Le 10 juin 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

La galerie est petite, mais tout le monde la connaît : à deux pas du Sablon, sur la rue Ernest Allard, le numéro 33 a perdu un passionné.

DR

Le galeriste Pierre Hallet est décédé à l’âge de 67 ans, le 30 mai dernier. Fils de restaurateur de tableaux et petit-fils du peintre André Hallet, il maîtrisait parfaitement son sujet. Galeriste engagé, il défendait les talents émergents, en peinture comme en dessin ou en sculpture. On lui doit d’ailleurs la création du salon du dessin « Art on paper », en 2010, en partenariat avec Michel Culot. Amateur de peintres abstraits, il avait soutenu, entre autres, Mortier, Van Lint, ou encore Delahaut. Hallet, avait également lancé Jacqueline Devreux, qu’il épousera en 2017. Audacieux et prêt à défendre tous ses coups de cœur, le galeriste avait exposé James Brown, notamment ses «têtes » qu’il admirait tant. La galerie venait tout juste d’inaugurer un nouvel espace en face de la rue Allard. Ce passionné d’art était aussi un cinéphile éclairé et un infatigable globe-trotter. Investi sur la scène belge, Pierre Hallet était également expert en art moderne à la Chambre belge des experts en œuvres d’art.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne