Gazette Drouot logo print

Monnaie de Nuremberg : une envolée historique

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker
Vente le 12 mars 2022 - 14:00 (CET) - Hôtel Le Méridien Beach Plaza, 22, avenue Princesse Grace - 98000 Monaco

Ce trois ducats commémorant la paix de Presbourg fait partie des dernières pièces frappées par Nuremberg, « ville empire » sur laquelle Napoléon s’est appuyé à l’heure de faire imploser le Saint-Empire germanique.

Trois ducats commémorant la paix de Presbourg, Ville impériale libre de Nuremberg,... Monnaie de Nuremberg : une envolée historique
Trois ducats commémorant la paix de Presbourg, Ville impériale libre de Nuremberg, 1806, or, 10,48 g. Graveur : J. Th. Stettner.
Adjugé : 198 000 

Issue de l’immense collection de Fernand David, peut-être l’une des plus grandes de la France de l’entre-deux-guerres (voir l'article Wolfgang Paalen, chamane de l’avant-garde de la Gazette n° 25, page 121), cette pièce commémorant la paix de Presbourg était pressentie pour créer la surprise. Elle n’a pas déçu : estimée 12 000 €, elle est honorée de 198 000 €. Il faut dire que les trois ducats sont infiniment plus rares que les un ducat du même type, disponibles sur le marché autour de 2 000 €, ou même que les deux ducats, pourtant déjà rarissimes — on en retrouve un chez Künker à Osnabrück en 2006, adjugé 17 000 € et en 2013, à la maison Palombo à Genève, un autre vendu 5 000 CHF. Le présent exemplaire serait l’un des seuls connus à ce jour – la pièce affichant tout de même un indice de rareté de 97 sur 100 chez Numista. Conservée dans son état de frappe, d’une qualité superbe, elle n’a probablement que peu circulé. À l’avers se profile une vue de la ville de Nuremberg depuis l’ouest, bordée de points perlés et de lauriers. Au revers, un agneau triomphe sur un globe, surmonté de la bannière de la paix, ceint de l’inscription latine : « tempora nostra pater donata pace corona ». Elle est signée J. Th. Stettner (1786-1872), un graveur de Nuremberg, notamment apprécié pour ses médailles. C’est, en taille, la plus importante pièce frappée par la ville au XIXe siècle. Cette dernière, ville impériale libre depuis 1256, se satisfait des défaites que Napoléon inflige aux Autrichiens. C’est toutefois la dernière année qu’elle jouit du pouvoir de battre monnaie. La décapitation du Saint-Empire par la paix de Presbourg, signée en 1806, signifie aussi pour Nuremberg la fin de son privilège accordé, exactement cinq cent cinquante ans plus tôt, par l’empereur Frédéric II. Elle intègre alors le royaume de Bavière, pièce maîtresse de l’Allemagne napoléonienne.

Monnaies
samedi 12 mars 2022 - 14:00 (CET)
Hôtel Le Méridien Beach Plaza, 22, avenue Princesse Grace - 98000 Monaco
Éditions V. Gadoury
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne