Gazette Drouot logo print

Mission accomplie pour Rubens et son atelier

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 04 août 2019 - 14:30 (CEST) - Riviera Golf - Domaine de Barbossi - 802, avenue des Amazones - 06210 Mandelieu-La-Napoule

Une œuvre de Pierre Paul Rubens et de son atelier sur le marché, cela n’arrive pas tous les jours. Cette Sainte Famille avec saint François et sainte Anne créait l’événement.

Pierre Paul Rubens et son atelier (1577-1640), La Sainte Famille avec saint François... Mission accomplie pour Rubens et son atelier
Pierre Paul Rubens et son atelier (1577-1640), La Sainte Famille avec saint François et sainte Anne, huile sur toile, 141,5 203,5 cm.
Adjugé : 1 146 600 
Elle aura presque atteint son estimation haute avec 1 146 600 €, déboursés par un particulier demeuré anonyme (voir l'article Par Pierre-Paul Rubens et son atelier de la Gazette n° 28, page 84). Une enchère plutôt raisonnable pour une œuvre du grand maître d’Anvers, et pour un sujet qui lui a inspiré des toiles comptant parmi ses chefs-d’œuvre – à l’image de la Sainte Famille et sainte Anne, exposée au musée du Prado, à Madrid, et dont les quatre protagonistes principaux présentent des similitudes. Il faut surtout mentionner les deux autres versions de notre composition, conservées respectivement dans les collections de la couronne britannique au château de Windsor et au Metropolitan Museum de New York. Selon l’historien de l’art Michael Jaffe, la version originelle de la Sainte Famille vendue à Mandelieu serait celle conservée à Windsor, qui aurait été par la suite agrandie pour présenter les personnages en pied, et même complétée d’un saint Jean-Baptiste. Quant à la version conservée au Metropolitan, elle a été peinte par Rubens dix ans après celle de Windsor. Mais si notre Sainte Famille a pu susciter des interrogations c’est que, selon deux spécialistes de l’artiste, elle ne serait qu’en partie de sa main, le reste étant à attribuer à ses meilleurs élèves. Pour l’Allemand Justius Muller Hofstede, seuls l’Enfant-Jésus, le vêtement de la Vierge et les nuages auraient été réalisés par Rubens. Quant au Belge Hans Vlieghe, il ne voyait l’intervention de l’Anversois que dans la figure de saint François… qui, selon l’expert René Millet, «est effectivement un superbe morceau de peinture digne du maître». À défaut d’avoir pu emporter cette œuvre imposante, on pouvait se consoler avec une école anversoise peinte dans l’entourage de Pierre Paul Rubens vers 1620. À condition d’en offrir 120 960 € : elle mettait en scène une très baroque Madeleine aux pieds du Christ, munie d’un pedigree impressionnant, puisque provenant de grandes collections anglaises.
dimanche 04 août 2019 - 14:30 (CEST) - Live
Riviera Golf - Domaine de Barbossi - 802, avenue des Amazones - 06210 Mandelieu-La-Napoule
Vermot et Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne