Mille et Un Orients. Les grands voyages de Girault de Prangey à Langres

Le 13 juillet 2020, par Anne Doridou-Heim
Joseph Philibert Girault de Prangey (1804-1892), Alger, 24 août 1832, crayon et aquarelle, 16,5 31 cm, Langres, MAH.
© Sylvain Riandet

Joseph Philibert Girault de Prangey n’est pas que le photographe dont le monde des enchères s’arrache les daguerréotypes, même si, en tant que pionnier, il en est une figure essentielle. Partant de ce constat, le musée de Langres, dépositaire d’un fonds important, a œuvré durant huit ans pour construire cette exposition et montrer toute la multiplicité d’un homme passionné et passionnant. Un aristocrate natif de la cité Renaissance qui, à l’oisiveté que sa fortune lui permettait, préfère une vie au service des arts et de l’histoire. La scénographie, déclinant une couleur par période, retrace son parcours, depuis son action au service du patrimoine haut-marnais – il n’a que 28 ans lorsqu’il se fait archéologue et en dresse un premier inventaire. Dans le même temps, il envoie des tableaux au Salon mais la notoriété artistique recherchée ne venant pas, il se tourne vers l’ailleurs. Le voici donc parti à la conquête photographique et dessinée de la Méditerranée, et de ses monuments emblématiques. L’architecture est et demeure sa grande affaire. En véritable érudit, il devient spécialiste de l’Alhambra et, après son retour, acquiert 39 moulages de la belle Arabo-andalouse : un acquis scientifique majeur dont la présentation est ici inédite. De ces deux longs et grands périples, il rapporte ses fameux daguerréotypes, quantité d’œuvres sur papier à la facture très libre, et quelques peintures. Un travail iconographique d’une richesse inouïe qui, grâce aux recherches menées par le conservateur Olivier Caumont, semble tendre vers un même but : la réalisation de livres d’art avec lesquels il espérait atteindre la reconnaissance. La visite s’achève avec la luxuriance exotique de la Villa – malheureusement détruite – et du jardin des Tuaires, son dernier havre, son œuvre ultime, et on comprend que ce sont bien mille et un Girault de Prangey, cet «humble mais ardent ami des arts», qui sont à découvrir.

Musée d’art et d’histoire,
place du Centenaire, Langres (52), tél. 
: 03 25 86 86 86.
Jusqu’au 11 octobre 2020.
www.musees-langres.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne