Gazette Drouot logo print

Michel Siméon, cinquante-cinq ans de collection

Publié le , par Sophie Reyssat

Témoignant des découvertes scientifiques des XIXe et XXe  siècles, ses appareils ont été vendus «en gants blancs».

Ondes musicales Martenot, meuble en bois clair sur quatre pieds, clavier à ruban... Michel Siméon, cinquante-cinq ans de collection
Ondes musicales Martenot, meuble en bois clair sur quatre pieds, clavier à ruban souple mobile, porte le n° 144, 82 123 50 cm.
Adjugé : 32 500 

Ancêtre du synthétiseur, cet instrument de musique jouant avec les ondes, inventé par Maurice Martenot et breveté en 1922, a eu les honneurs d’une présentation à l’Opéra de Paris six ans plus tard. En obtenant 32 500 €, cet exemplaire devient l’emblème de la collection d’objets technologiques, scientifiques et musicaux sauvegardés par Michel Siméon (1926-2020). Sans équivalent sur le marché, sa dispersion constituait un pari, brillamment réussi, la totalité des pièces de ce premier volet trouvant preneur. Il faut dire que ce passionné avait remis en état de fonctionnement nombre de ses trouvailles, emblématiques des innovations apparues entre la seconde moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle. Il avait étudié l’utilisation de chaque instrument, précisément inventorié. Les spécialistes ont reconnu l’importance de ce riche patrimoine. Par le passé, le musée Ampère de Lyon avait ainsi exposé plusieurs instruments appartenant à Michel Siméon. Bientôt, ce sera au tour du futur musée français de la Radiologie et de l’Imagerie médicale de présenter des appareils précurseurs de la médecine moderne : responsable des collections de cette institution, qui ouvrira ses portes dans le 13e arrondissement de Paris en octobre prochain, Frédéric Roz a ainsi acquis 27 lots, comme une pompe à vide en laiton et en bois, moyennant 1 820 €, ou un tube de Geissler dessinant le mot «Paris», pour 1 170 €. Que les connaisseurs se réjouissent, les 200 lots de cette vacation ne représentent qu’une petite partie de la collection Siméon, qui rassemble près de 3 000 objets. D’autres suivront, notamment sur Internet, du 13 au 23 juin, puis du 11 au 20 juillet, les enfants de Michel Siméon souhaitant faire vivre les objets de leur père en les transmettant à d’autres passionnés.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne