Michel Renonciat

Le 25 juin 2020, par Agathe Albi-Gervy

Plus de soixante épées pour la Coupole sont passées dans les mains de ce restaurateur en objets d’art anciens, décédé le 22 mars dernier. 

DR

Alain Finkielkraut et Frédéric Mitterrand lui doivent leur épée d’académicien. Le restaurateur en objets d’art anciens Michel Renonciat est décédé le 22 mars dernier, à Paris, dans sa soixante-dixième année. Créateur ou restaurateur de plus de soixante épées pour la Coupole, passeur de techniques ancestrales, il a aussi assuré la conservation de nombreuses armes historiques dans certains des plus grands musées français et internationaux – d’Orsay à Fontainebleau, en passant par Amboise, la Légion d’honneur, le château de Versailles, la fondation Napoléon ou la fondation Chi Mei à Taiwan. Ses études de radioélectronicien au début des années 1970, suivies d’une année à l’École nationale de la marine marchande de Nantes, lui permirent d’intégrer la Marine de 1973 à 1979 en tant qu’officier. C’est en rentrant en France à la fin de la décennie qu’il s’engage dans la restauration. Son expérience a naturellement orienté sa spécialisation vers les armes anciennes, les souvenirs historiques, les instruments scientifiques, d’optique et de marine, jusqu’à pouvoir intervenir sur les maquettes de bateaux en ivoire et bois précieux, les objets de vertu et autres objets précieux et de qualité. En 1999, il publie, en collaboration avec Gérard Lautissier, la biographie de l’arquebusier Casimir Lefaucheux (1802-1852).

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne