facebook
Gazette Drouot logo print

Mario Sironi. Sintesi e grandiosità

Le 04 janvier 2022, par Zaha Redman

Figure complexe, ambiguë s’il en est, Mario Sironi (1885-1961) a épousé les révolutions culturelles, les catastrophes, les utopies et les illusions de son temps, et son parcours, somme toute passionnant, est ici bien restitué. Avec d’abord sa période métaphysique et futuriste, des peintures teintées d’une introversion cafardeuse…

Mario Sironi. Sintesi e grandiosità
Mario Sironi (1885-1961), Paesaggio urbano con camion, 1920, huile sur toile, 44 60 cm (détail), Pinacothèque de Brera, Milan. © Pinacoteca di Brera

Figure complexe, ambiguë s’il en est, Mario Sironi (1885-1961) a épousé les révolutions culturelles, les catastrophes, les utopies et les illusions de son temps, et son parcours, somme toute passionnant, est ici bien restitué. Avec d’abord sa période métaphysique et futuriste, des peintures teintées d’une introversion cafardeuse qui tranche avec l’excitation des Boccioni ou Marinetti. Puis le début des années 1920 avec les périphéries urbaines, avant le « retour à l’ordre » d’un néoclassicisme paysager et d’une nostalgie patriarcale. Vient ensuite l’expressionnisme des années 1930, l’après-fascisme… Il est évident que sa période la plus inspirée est celle où il rejoint Milan et la galerie Pesaro. L’artiste décrit alors des périphéries urbaines non pas métaphysiques mais hallucinées, avec une peinture franche et puissante. Il évoque l’oppression capitaliste et en même temps la foi un peu naïve dans une modernité apocalyptique. C’est aussi au début des années 1920 que Sironi se rapproche de Margherita Sarfatti, journaliste, intellectuelle et maîtresse de Mussolini. Plutôt rebelle, antibourgeois, il consacrera plusieurs œuvres à la révolution fasciste, qu’il considère comme une nécessité pour libérer l’Italie. L’accrochage offre bien une synthèse, à l’exception du pivot de la vie de Sironi, ses relations consolidées avec ce régime, mais pas si évidentes sur le plan artistique. Ici, elles sont gommées, son parcours est trop lisse et policé, alors que sa vie est une succession de ruptures abruptes, jusque dans la diffusion de nombreux faux après sa mort et les batailles juridiques autour de son héritage.

Museo del Novecento,
Piazza Duomo, Milan, tél. 
:+39 02 884 440 61.
J
usqu’au 22 mars 2022.
www.museodelnovecento.org/it/

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne