Gazette Drouot logo print

Marcel Marnat : une collection éclectique

Publié le , par Claire Papon et Sophie Reyssat
Vente le 30 septembre 2022 - 13:30 (CEST) - Salle 10 - Hôtel Drouot - 75009

Musicologue, journaliste et producteur de radio, il a été pendant longtemps un visiteur assidu de l’Hôtel Drouot. 250 lots cédés aujourd’hui de l’art tribal aux estampes, des tableaux modernes aux miniatures indiennes témoignent de ses goûts éclectiques.

Iles Marquises. Pédale d’échasse en bois présentant un tiki formant cariatide, à... Marcel Marnat : une collection éclectique
Iles Marquises. Pédale d’échasse en bois présentant un tiki formant cariatide, à décor strié traditionnel, h. 36 cm. 
Estimation : 4 000/6 000 


Né à Lyon en 1933, Marcel Marnat se destine à une carrière scientifique avant de collaborer à divers journaux et revues culturels, rédigeant des articles sur l’actualité, l’art, le cinéma, la littérature, la musique. Secrétaire de la Fondation Ravel durant de nombreuses années, il est l’auteur d’un livre de référence sur Maurice Ravel, ainsi que de biographies de Vivaldi, Haydn, Puccini ou Stravinsky. Tout au long de sa vie, il a collectionné ouvrages et objets d’art qu’il répertoriait consciencieusement. Un petit ensemble de portraits de Jean Cocteau au crayon (estimés de 1 000 à 2 000 €) précèdent quelques autographes (Émile Zola, Giacomo Puccini, Remy de Gourmont). L’art du Japon eut également ses faveurs : on retrouve des estampes (de 200 à 500 €) ou encore une tête de guerrier en terre cuite rouge de la période Kofun (500/600 €). D’Inde, on retiendra deux sculptures en grès rose d’époque médiévale (XIe-XIIIe siècle), l’une figurant un buste d’apsara souriante, l’autre une représentation de Ganesh coiffé d’une couronne de perles, estimées 2 000/3 000 € ; du Tibet une porte en bois (XVIIIe-XIXe) ornée en relief de lions, de rinceaux et d’une tête de makara – créature mythologique ayant à la fois une trompe d’éléphant, la denture du crocodile et une queue de poisson (500/600 €). Dans la section islamique, mention particulière aux miniatures de l’Inde du Nord des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Elles ont été acquises au début des années 1970 à 2000 à Drouot, comme l’indique le catalogue de la collection (200 à 500 €). Grand connaisseur et amateur d’art tribal, Marcel Marnat avait une prédilection pour la statuaire bembé du Congo. Celle-ci croise toutefois une grande figure anthropomorphe dayak (Bornéo, 1 500/3 000 €), un panneau en bois d’intérieur de maison nias (Indonésie, 1 000/1 500 €) et une belle pédale d’échasse des îles Marquises.

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne