Gazette Drouot logo print

Lumineux livre d’heures

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker
Vente le 23 mars 2022 - 11:00 (CET) - Switzerland, Basel, Schwarzwaldallee 171 - 4058 Basel

C’est un important livre liturgique qui refait surface sur le marché après avoir été acquis auprès du célèbre marchand Hans Peter Kraus en 1967, qui le tenait des princes de Ligne.

Belgique, Tournai et Mons, vers 1455-1460 (certainement avant 1460). Livre d’heures... Lumineux livre d’heures
Belgique, Tournai et Mons, vers 1455-1460 (certainement avant 1460). Livre d’heures en latin et en français, manuscrit enluminé sur parchemin avec 18 grandes miniatures à mi-page par le Maître des Privilèges de Gand ou Jean Ramont le Jeune ; bordures enluminées attribuées par A. Esch à Jacquemart Pilavaine, dimensions des feuillets : 232 155 mm, dimensions de la reliure : 250 165 mm.
Estimation : 400 000/600 000 CHF

C’est un Maître des Privilèges de Gand et de Flandre au faîte de son art qui se manifeste au fil des pages de ce manuscrit remarquablement conservé, certainement antérieur à 1460. Les derniers mystères autour de l’homme derrière ce pseudonyme ont été levés par les historiens de l’art Dominique Vanwijnsberghe et Erik Verroken : leurs recherches ont permis de découvrir le nom de Jean Ramont le Jeune, enlumineur actif à Gand et à Tournai au XVe siècle. Il tient son nom du manuscrit qu’il exécute vers 1453 pour le duc de Bourgogne, celui des Statuts et privilèges de Gand et de Flandre, possession de la Bibliothèque nationale de Vienne en Autriche. Stylistiquement, ses compositions mais aussi sa palette et sa compréhension de la perspective sont encore solidement ancrées dans la production antérieure de la première moitié du XVe siècle, ce qui le distingue aisément de ses contemporains. Toutefois, l’historieur possède un vrai sens de la couleur. Le commanditaire est, hélas, inconnu, le manuscrit étant exempt de toute armoirie. Mais l’ouvrage, marqué du sceau du luxe, a de toute évidence circulé dans le milieu aristocratique montois, puis en France puisqu’il hérite, au XVIIe siècle, d’une fantastique reliure française en maroquin olive sur les ais d’origine. Son vocabulaire décoratif la rattache aux créations des plus célèbres ateliers parisiens des années 1640 dont ceux de Florimond Badier ou Macé Ruette. Jusqu’en 1967, il se trouve dans la bibliothèque de Belœil du château des princes de Ligne. Ce livre d’heures est d’autant plus exceptionnel qu’une deuxième main y est identifiée : les miniatures sont toutes inscrites dans des bordures richement enluminées, attribuées par A. Esch au scribe, décorateur et relieur Jacquemart Pilavaine, actif à Mons. De nombreux éléments liturgiques témoignent également de cette origine montoise, avec un calendrier qui comprend un certain nombre de saints honorés localement, dont sainte Waudru ou Waldetrudis, patronne de la ville belge. Nous ne connaissons que quatre ouvrages nés de l’association entre Ramont le Jeune et Pilavaine – deux mains qui se répondent, maintenant l’équilibre de la page d’un codex médiéval d’une rare élégance.

mercredi 23 mars 2022 - 11:00 (CET) - Live
Switzerland, Basel, Schwarzwaldallee 171 - 4058 Basel
Beurret Bailly Widmer Auktionen AG
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne