Lumières du Nord

Le 25 février 2021, par Sylvie Blin
 

En attendant l’ouverture de l’exposition Krøyer au musée Marmottan Monet, on pourra se consoler avec ce bel ouvrage consacré à la peinture nordique entre 1800 et 1920. C’est-à-dire aux peintres finlandais, islandais et scandinaves, incarnations d’un Âge d’or de l’école nordique ou, devrait-on dire, « des » écoles nordiques. Car comme l’explique l’auteur dans son introduction, celle-ci peut en effet se décliner en autant de pays regroupés sous cette appellation – Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Suède –, parallèlement à l’émergence des nationalismes, dans cette région septentrionale et dans toute l’Europe. Il en rappelle à la fois les points communs – influences des grands courants esthétiques européens comme le romantisme ou le naturalisme, sensibilité à la nature et à la lumière – et les différences, liées à des caractéristiques et des traditions nationales. Une mise au point synthétique et salutaire, affranchie de la vision franco-française ethnocentrée habituelle, grâce à la profonde et réelle connaissance de l’auteur, éminent spécialiste de l’art nordique. L’essentiel est ensuite constitué d’un catalogue alphabétique de peintres, d’Abildgaard à Zorn, d’Ancher à Wegener. Sur les 360 artistes recensés dans le très utile index, plus d’une soixantaine font ainsi l’objet d’une notice détaillée et illustrée, dans une mise en page claire et élégante, servie par des choix iconographiques et des reproductions de grande qualité. Si l’on est tout d’abord frappé par l’originalité et la diversité des différents thèmes et esthétiques picturales, on l’est tout autant par la pertinence de la démonstration, solidement argumentée, sur l’émergence d’un style propre et la naissance d’une modernité septentrionale. Le terme de pleinairisme notamment, qui se distingue de l’impressionnisme par la touche, prend ici tout son sens, jusque dans son aspect pré-écologique le plus visionnaire. Ce catalogue a aussi l’immense mérite de faire découvrir des artistes moins connus que les désormais célèbres Hammershøi, Gallen-Kallela, Munch ou Strindberg. Un joli coup de maître, par une jeune et prometteuse maison d’édition.

Frank Claustrat, La Peinture nordique et ses maîtres modernes. 1800-1920,
Le Faune éditeur, 192 pages, 130 illustr., 35 €.
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne