facebook
Gazette Drouot logo print

Louis Barrias, plongée dans le sud algérien

Le 08 novembre 2018, par Philippe Dufour

Son nom signifierait «Cité du bonheur»… Petite ville située sur les plateaux à 241 kilomètres au sud d’Alger, et aux portes du désert, Bou Saâda a bien été ce paradis pour nombre d’artistes français, qui affluent à la fin du XIXe siècle. Son plus grand chantre demeure à l’évidence le peintre converti à l’islam Étienne «Nasreddine»…

Louis Barrias, plongée dans le sud algérien
Louis Ernest Barrias (1841-1905), Jeune fille de Bou Saâda, fonte au sable édition ancienne, bronze doré, signé et portant le cachet de fondeur «Susse Frères éditeurs à Paris», 31 x 27 x 26 cm.
Adjugé : 18 750 €

Son nom signifierait «Cité du bonheur»… Petite ville située sur les plateaux à 241 kilomètres au sud d’Alger, et aux portes du désert, Bou Saâda a bien été ce paradis pour nombre d’artistes français, qui affluent à la fin du XIXe siècle. Son plus grand chantre demeure à l’évidence le peintre converti à l’islam Étienne «Nasreddine» Dinet, amoureux des femmes du lieu, dont il a laissé de nombreux nus. Quant à Louis Barrias, il y puise aussi son inspiration pour l’une de ses œuvres les plus célèbres car déclinée en de nombreuses tailles, finitions et patines  : La Fileuse de Bou Saâda, également appelée Jeune fille de Bou Saâda, exécutée en 1887. Cette œuvre (qui est la reprise de la Fileuse de Mégare, sa sculpture néo-grecque du Salon de 1870) est à l’origine imaginée pour orner le tombeau de Gustave Guillaumet (1840-1887), peintre de l’Algérie, au cimetière Montmartre. Guillaumet avait souvent été séduit par le thème des tisseuses de Bou Saâda, dépeintes à plusieurs reprises. La jeune fille, assise sur un tapis, porte une ample robe portée dans la région, qu’ornent encore deux grandes fibules triangulaires, et tient un bouquet de jasmin dans sa main gauche. Rappelons enfin que le modèle en plâtre pour ce monument se trouve aujourd’hui au musée des beaux-arts de Dijon. Dans cette version en bronze doré, une fonte au sable portant le cachet de fondeur «Susse Frères à Paris», notre tisseuse emportait 18 750 €. 

art d'Asie, tableaux, mobilier et objets d'art et de collection
samedi 03 novembre 2018 - 10:30 (CET) - Live
Château de Tilloloy, route de Dancourt - 80700 Tilloloy
Hôtel des Ventes de Chantilly Oise enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne