London Art Week sur la toile

Le 25 juin 2020, par Agathe Albi-Gervy

Le rendez-vous estival des amateurs de beaux-arts classiques et modernes remplace son édition physique par une plateforme numérique, accessible du 3 au 10 juillet.

Michel-Martin Drolling (1786-1851), Peintre dans son atelier à Rome, vers 1815, huile sur toile, 47 x 39 cm.
Galerie Arnoldi-Livie, Munich.

Encore un événement contraint de se transposer sur le Web pour raisons sanitaires… London Art Week, le rendez-vous estival des amateurs de beaux-arts classiques et modernes, remplace son édition physique par une plateforme numérique, accessible du 3 au 10 juillet. Son nom : LAW Digital. Des viewing rooms seront proposées pour chaque spécialité et exposeront virtuellement les œuvres défendues par les galeries et maisons de ventes participantes, à raison de 25 maximum par enseigne. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un site de vente en ligne, les acheteurs étant encouragés à entrer directement en contact avec les vendeurs. Des efforts particuliers ont été fournis par les organisateurs pour faciliter les échanges entre marchands et experts internationaux, et ainsi maintenir le niveau scientifique de l’événement. Une volonté qui se traduit également dans le contenu de la plateforme : des informations détaillées étayeront les fiches d’œuvres, lesquelles seront accompagnées de catalogues et essais librement partagés avec les visiteurs. En outre, des rendez-vous seront programmés en ligne, notamment des conférences, interviews et articles fournis par des marchands, curateurs, spécialistes de maisons de ventes ou encore par des grands musées comme la Wallace Collection, la Courtauld Gallery, la National Gallery, l’Ashmolean Museum d’Oxford ou le Fitzwilliam Museum de Cambridge. Parmi les 50 exposants, certains rejoignent l’aventure pour la première fois, à l’image des parisiens Canesso et Jacques Leegenhoek mais aussi de Nicolás Cortés Gallery (Madrid), Arnoldi-Livie (Munich), Bottegantica (Bologne), Enrico Ceci Cornici Antiche (Modène), Jill Newhouse Gallery (New York) ou Osborne Samuel Ltd (Londres).

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne