Gazette Drouot logo print

Lever de voile sur les mathématiques orientales

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 28 mars 2018 - 14:00 (CEST) - Salle 11 - Hôtel Drouot - 75009

Deux temps forts marquaient cette vente à caractère orientaliste : les livres anciens et les photographies d’époque, les deux se croisant souvent. C’était le cas de l’ouvrage d’Ernest Chantre (1843-1924), sous-directeur du Museum d’histoire naturelle de Lyon, relatant sa mission scientifique dans le Kurdistan et le Caucase...

Ibn al-Banna (1256-1321), Raf al-hijab an wujuh a’mal al-hisab («Lever du voile sur... Lever de voile sur les mathématiques orientales
Ibn al-Banna (1256-1321), Raf al-hijab an wujuh a’mal al-hisab («Lever du voile sur les opérations de calcul»), manuscrit sur papier oriental brillant, écriture en maghribi mabsut de 44 folios, 23 lignes par page et quelques figures, copié par Mohamed b. Yusuf b. Ahmed b. Zikraya at-Tamili, daté jumada al-ula an 989 (juin 1581), 27,5 x 18,5 cm.
Adjugé : 28 610 €

Deux temps forts marquaient cette vente à caractère orientaliste : les livres anciens et les photographies d’époque, les deux se croisant souvent. C’était le cas de l’ouvrage d’Ernest Chantre (1843-1924), sous-directeur du Museum d’histoire naturelle de Lyon, relatant sa mission scientifique dans le Kurdistan et le Caucase de mai à septembre 1881 un sujet sensible qui, à cent quarante années d’intervalle, résonne avec une actualité douloureuse. Cet album, réunissant quarante-six photographies et une carte illustrant son itinéraire, retenait l’attention bien au-delà de ce qui en était attendu, à 23 040 €. Parmi les manuscrits, un texte du célèbre mathématicien, né à Marrakech, Ibn al-Banna (1256-1321), d’un retentissement considérable dans le monde arabe de la seconde moitié du XIIIe siècle (voir Gazette n° 12 du 23 mars page 68) et dans les siècles suivants ce qui explique le grand nombre de retranscriptions effectuées , était cette fois découvert à 28 160 €. Il s’agissait d’une copie, exécutée par le Marocain Mohamed b. Yusuf b. Ahmed b. Zikraya at-Tamili en juin 1581, du célèbre Raf al-hijab an wujuh a’mal al-hisab, un titre se traduisant par «Lever du voile sur les opérations de calcul». Le rôle des Arabes dans la connaissance et la divulgation des sciences mathématiques n’est plus à démontrer. En reprenant les acquis des Grecs et des Indiens pour les améliorer, ils ont ouvert la voie à l’algèbre moderne et à la trigonométrie, et permis à l’Europe d’ouvrir son regard.<

mercredi 28 mars 2018 - 14:00 (CEST) - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 75009
Gros & Delettrez
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne