Gazette Drouot logo print

Les prières d’un homme de loi

Publié le , par Agathe Albi-Gervy
Vente le 01 octobre 2022 - 10:30 (CEST) - Groeninge 34 - 8000 Bruges

Ce livre de prières est aussi exceptionnel par la qualité de ses enluminures, dues à un artiste flamand du début du XVIe siècle, qu’à l’identité de son commanditaire, le grand jurisconsulte néerlandais Viglius Van Aytta.

Flandres, XVIe siècle, Livre de prières de Viglius Van Aytta, homme d’État sous l’empereur... Les prières d’un homme de loi
Flandres, XVIe siècle, Livre de prières de Viglius Van Aytta, homme d’État sous l’empereur Charles Quint, en latin, néerlandais et français, avec une prière en italien, vers 1516 ; ajouts en 1552-1577, manuscrit finement enluminé sur vélin, in-8°, 16 9,5 cm, 194 feuilles.
Estimation : 100 000/125 000 

Viglius Van Aytta fut l’un des hommes de loi les plus importants du XVIe siècle en Europe, avant de devenir coadjuteur de l’abbé du monastère de Saint-Bavon, à Gand. Un juriste célèbre, plusieurs fois représenté par Frans Pourbus l’Ancien, dans des portraits notamment conservés au musée du Louvre, à la cathédrale de Gand et au musée des Offices. Professeur de droit, il intègre le cercle restreint de l’empereur Charles Quint et participe aux grandes affaires juridiques et diplomatiques de son temps. En 1549, il prend la présidence du Conseil privé – récemment créé – puis, en 1554, celle du Conseil d’État. Sa carrière se poursuit sous Philippe II, dont il est l’un des conseillers. Dans ce précieux ouvrage apparaissent les armoiries de Viglius Van Aytta, ainsi que son portrait le montrant en robe épiscopale, agenouillé devant un prie-Dieu sur lequel est posé le présent livre, la mitre laissée au sol, les mains levées en signe de prière. La paternité de cet exemplaire, réalisé avant 1516, revient certainement à un atelier de Bruges. L’identité de son enlumineur est sans doute à chercher dans le cercle du Maître du premier livre de prières de Maximilien, un anonyme flamand nommé d’après un manuscrit commandé par l’empereur Maximilien Ier et conservé à la Bibliothèque nationale autrichienne, à Vienne. Les bordures architecturées accueillant de petites scènes narratives, ainsi que les lettres capitales dorées, sont particulièrement proches de l’art du Maître. Cette reliure, associant finesse de trait, science de la composition et maîtrise du coloris, s’apprête à changer de mains pour la première fois depuis soixante-dix ans.

samedi 01 octobre 2022 - 10:30 (CEST) - Live
Groeninge 34 - 8000 Bruges
Van de Wiele Auctions
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne