Gazette Drouot logo print

Les organisateurs de foires et salons en zone de turbulence

Publié le , par Alexandre Crochet

Entre reports, annulations et nombre d’exposants en baisse, les groupes et organisations aux manettes des foires et salons font face à une crise inédite qui crispe leurs relations avec les galeries.

La Tefaf avait dû écourter son édition de 2020 en raison du Covid-19 puis annuler... Les organisateurs de foires et salons en zone de turbulence
La Tefaf avait dû écourter son édition de 2020 en raison du Covid-19 puis annuler celle de 2021.
COURTESY TEFAF
Longtemps, les grandes foires ont fait la pluie et le beau temps du marché de l’art. Mais la crise sanitaire a rebattu les cartes. Les organisateurs de foires doivent désormais composer avec une situation toujours fluctuante, même si l’horizon semble se dégager un peu. Entre reports, annulations et chute du nombre d’exposants, les revenus ont plongé. Déjà fragilisé en 2018, par le déclin du salon de joaillerie et d’horlogerie Baselworld, le groupe MCH a accusé 29,4 MCHF de pertes au premier semestre 2021, et n’a pu maintenir…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous