Gazette Drouot logo print

Les off entre tops et flops

Publié le , par Pierre Naquin

Alors que les ventes sur Art Basel se comptent en centaines de millions de dollars, la fortune est beaucoup plus aléatoire pour les foires off. Réflexions et tour d’horizon.

Liste, une foire dans une ancienne brasserie, montrant de l’art avant-gardiste. Courtesy... Les off  entre tops et flops
Liste, une foire dans une ancienne brasserie, montrant de l’art avant-gardiste.
Courtesy Liste - Art Fair Basel. Photo Daniel Spehr
L’année est difficile pour les petites galeries qui veulent profiter du grand raout bâlois. Exit Solo Project, qui reviendra peut-être l’an prochain. Pour les sept autres foires, certains gagnent et d’autres perdent. Sur Liste, la foire de l’art très très émergent, les jeunes galeristes ont le sourire. Cet événement historique (depuis 1996) bénéficie d’un soutien prononcé d’Art Basel (les autres ne pouvant pas en dire autant), qui s’explique par un positionnement radicalement différent : une foire dans une ancienne brasserie tout en verticalité…
Ce contenu est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous