facebook
Gazette Drouot logo print

Les esprits de la forêt

Le 15 novembre 2018, par Anne Doridou-Heim

Est-ce l’effet du vent qui sévissait sur toute la France ou plutôt de la saison automnale ? Les feuilles se ramassaient à la pelle chez Ader. Classiques ou modernes, elles illustraient la vitalité d’un support qui se décline du plus ancien au plus contemporain. Un fusain d’Odilon Redon (1840-1916), Femme nue dans la forêt…

Les esprits de la forêt
Odilon Redon (1840-1916), Femme nue dans la forêt enchantée, fusain sur papier, 51 x 36 cm.
Adjugé : 48 640 €

Est-ce l’effet du vent qui sévissait sur toute la France ou plutôt de la saison automnale ? Les feuilles se ramassaient à la pelle chez Ader. Classiques ou modernes, elles illustraient la vitalité d’un support qui se décline du plus ancien au plus contemporain. Un fusain d’Odilon Redon (1840-1916), Femme nue dans la forêt enchantée, s’y cueillait à 48 640 €. L’œuvre, en nuances de noir, témoigne du caractère sensible de cet artiste qui a souvent choisi le papier pour s’exprimer, réinterprétant le réel à l’aune de son monde intérieur, peuplé de créatures extraordinaires. Francis Picabia (1879-1953) travaillait certes dans un tout autre esprit, mais sa série des «Transparences» n’est pas non plus sans interroger. En parlant de ses images superposées, son marchand Léonce Rosenberg avait expliqué qu’elles étaient «l’association entre le visible et l’invisible». Trois dessins au crayon noir (30 x 19 cm chacun) de la période 1929-1930 dévoilaient ainsi des personnages derrière des visages et un cheval (53 760 €, 35 840 €, et 21 760 €). Pas de seconde lecture en revanche dans l’encre de Sanyu (1903-1966), Femme assise lisant (41 x 24,5 cm), juste le plaisir du regard pour 38 400 €.

dessins modernes
vendredi 09 novembre 2018 - 14:00 (CET) - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009
Ader
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne