Gazette Drouot logo print

Les enchères du château de La Rochepot

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 10 octobre 2021 - 10:00 (CEST) - Ateliers du Cinéma - 21200 Beaune

Dimanche 10 octobre, une partie du mobilier et des objets d’art qui paraient la demeure ancestrale a été adjugée. Au grand dam des habitants de la région, qui ont réussi à sauver quelques pépites…

Chine. Bouddha en bois sculpté, laqué et doré assis en padmasana sur une base lotiforme,... Les enchères du château de La Rochepot
Chine. Bouddha en bois sculpté, laqué et doré assis en padmasana sur une base lotiforme, 100 60 43 cm.
Adjugé : 59 425 

C’était un des châteaux les plus connus et visités de Bourgogne (voir l'article La Rochepot, le château au bois dormant de la Gazette n° 14, page 158). Chaque pièce était meublée d’artefacts accumulés par les descendants du président Sadi Carnot, auxquels la forteresse a longtemps appartenu. Ainsi, ce bouddha en bois sculpté, laqué et doré assis en padmasana (100 60 43 cm) qui trônait dans la chambre chinoise, a été adjugé 59 425 €… à un Bourguignon. À son bénéfice, rappelons qu’il aurait été offert à Sadi Carnot par Tseu-Hi, la dernière impératrice de Chine. L’Extrême-Orient toujours, avec un «kabuto», ou casque de samouraï, disputé jusqu’à 15 427 €. Au chapitre «Haute Époque», bien fourni, on relevait la présence d’un Portrait de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, paré de la Toison d’or (97 70 cm), un panneau de l’école française, dans le goût du XVIe siècle, qui changeait de murs pour 7 542 €. Quant à la Vierge à l’Enfant, une statue en pierre sculptée et polychromée, du XVe-XVIe siècle (h. 165 cm), elle a été acquise par des Nolaytois, qui avaient constitué une cagnotte, et devrait gagner l’église de la commune. Les arts décoratifs étaient largement représentés par une série de pièces néo-gothiques, créées lors de la reconstruction du château à la fin du XIXe siècle. Parmi eux, deux importantes suspensions à pétrole (h. 160, diam. 90 cm), en forme de couronne en fer forgé, tôle et laiton, ornées de la devise «À la belle tant elle vaut» de la famille des Pot – maîtres des lieux au XVe siècle ; elles étaient parmi les rares objets à bénéficier d’un classement au titre des Monuments historiques (en date du 18 juillet 2013), et prétendaient respectivement à 5 371 € et 9 256 €. Également classées, cinq sculptures en plâtre de la même époque par le Dijonnais Xavier Schanosky (dont un ange, à 1 078 €) ont été les seuls objets préemptés par le ministère de la Culture, et rejoignent la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine de Charenton-le-Pont. Mentionnons encore la toile d’Édouard Darviot, Les Cuisines des hospices de Beaune (65 80 cm), adjugée 3 085 €, qui sera remise par son acquéreur à la direction du vénérable monument beaunois.

livres anciens et modernes, tableaux, mobilier et objets d'art du Château de la Rochepot
dimanche 10 octobre 2021 - 10:00 (CEST)
Ateliers du Cinéma - 21200 Beaune
Hôtel des ventes de Beaune
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne