Les brûle-parfums

Le 12 mai 2017, par Sophie Reyssat

De l’Asie au Moyen-Orient, pour finir en Occident, ces objets nous font voyager de mille et une manières…

2 516 €
Japon, fin du XIXe siècle. Brûle-parfum en bronze ciselé et patiné à décor d’aigle terrassant un serpent, de dragons, d’une divinité bouddhique et de motifs floraux, socle en bois, h. 180 cm.
Drouot, 27 mars 2015. Audap - Mirabaud OVV.

Un parfum d’exotisme… Si les odeurs font voyager l’âme, les objets qui les renferment participent à cette évasion par la variété de leurs origines géographiques, de leurs époques, de leurs usages, de leurs styles et de leurs matériaux. Bien des rites ancestraux ont été célébrés au milieu des fumées de l’encens oriental et des bois aromatiques, consumés par le feu purificateur des offrandes. L’esthétique antique se retrouve d’ailleurs dans les formes des brûle-parfums profanes, devenus de précieux objets d’art dans l’Europe du XVIIIe siècle. Remonter la route des senteurs mène naturellement en Orient et en Asie. La Chine présente ainsi sans doute la plus large typologie en la matière, dont les exemples les plus précieux, en émaux cloisonnés, battent des records en ventes publiques. 
 

En Orient, l’archéologie fait remonter l’usage domestique de l’encens au IIIe millénaire av. J.-C.

 
386 €Égypte, XIXe siècle. Brûle-parfum couvert sur piédouche, terre cuite vernissée brun, sculptéed’une guirlande végétale sur le pied et le couvercle
386 €
Égypte, XIXe siècle. Brûle-parfum couvert sur piédouche, terre cuite vernissée brun, sculptée
d’une guirlande végétale sur le pied et le couvercle, h. 26 cm.
Drouot, 19 mai 2014. Millon OVV. M. Arcache.
26 023 €F. Barbedienne (1810-1892), époque Napoléon III, brûle-parfum tripode en bronze doré, montants formés de satyres, jarrets et griffes, base en
26 023 €
F. Barbedienne (1810-1892), époque Napoléon III, brûle-parfum tripode en bronze doré, montants formés de satyres, jarrets et griffes, base en marbre noir de Belgique, signé, h. 100 cm.
Drouot, 7 décembre 2012. Maigret (Thierry de) OVV. Cabinet Dillée.
50 400 €Matthew Boulton (1728-1809), vase brûle-parfum et son couvercle en marbre blanc, monture en bronze ciselé et doré, Angleterre, époque Georges 
50 400 €
Matthew Boulton (1728-1809), vase brûle-parfum et son couvercle en marbre blanc, monture en bronze ciselé et doré, Angleterre, époque Georges III, vers 1772, h. 29, diam. 15 cm.
Drouot, 23 septembre 2016. Kahn & Associés OVV. Cabinet Blaise.









 


15 000 €Iran, XIIe siècle. Brûle-parfum en céramique, pâte siliceuse à glaçure turquoise, h. 23 cm.Drouot, 28 novembre 2013. Boisgirard - Antonini OVV
15 000 €
Iran, XIIe siècle. Brûle-parfum en céramique, pâte siliceuse à glaçure turquoise, h. 23 cm.
Drouot, 28 novembre 2013. Boisgirard - Antonini OVV. M. Renard.
310 000 €Chine. Style de Qianlong, brûle-parfum à la chimère en bronze doré rehaussé de pierres, notamment d’agates, et de cabochons de pâte de verre,
310 000 €
Chine. Style de Qianlong, brûle-parfum à la chimère en bronze doré rehaussé de pierres, notamment d’agates, et de cabochons de pâte de verre, h. 27,7 cm.
Cheverny, 13 juin 2014. Rouillac OVV.
5 865 €Turquie, XVIIe siècle. Brûle-parfum ottoman en métal, à couvercle en dôme ajouré d’une frise de fleurons et de rinceaux en arabesques, h. 21,5 
5 865 €
Turquie, XVIIe siècle. Brûle-parfum ottoman en métal, à couvercle en dôme ajouré d’une frise de fleurons et de rinceaux en arabesques, h. 21,5 cm (redoré entièrement et prise plus tardive).
Drouot, 16 mars 2012. Piasa OVV. Mme David.
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne