facebook
Gazette Drouot logo print

Le sourire bienveillant de la déesse Déméter

Le 29 mars 2018, par Sophie Reyssat

Déméter s’affirme comme une figure primordiale de la mythologie grecque : c’est elle qui a enseigné aux hommes l’art de semer et de labourer. En retour, les mortels l’honorent comme la déesse de l’agriculture. Quand tout refleurit à la belle saison, sa fille Perséphone la rejoint pour six mois, délaissant son époux Hadès,…

Le sourire bienveillant de la déesse Déméter
Marbre antique, Tête de femme, probablement Déméter, art romain Ier siècle, h : 31 cm (39 avec socle), l : 25 cm.
Adjugée : 33 750 €

Déméter s’affirme comme une figure primordiale de la mythologie grecque : c’est elle qui a enseigné aux hommes l’art de semer et de labourer. En retour, les mortels l’honorent comme la déesse de l’agriculture. Quand tout refleurit à la belle saison, sa fille Perséphone la rejoint pour six mois, délaissant son époux Hadès, le dieu des Enfers, qui l’a enlevée. À Chantilly, une tête d’époque romaine en marbre blanc, datant du Ier siècle, évoquait la divinité, énergique et bienveillante. Des qualités qu’exprimait une bouche ourlée légèrement entrouverte, esquissant un sourire. Quant à sa coiffure composée de longues mèches ondulées, séparées par une raie médiane, et couverte du voile appelée «himation», elle permettait de l’identifier, car Déméter est souvent représentée de cette manière. On notera que l’arrière de la tête était marqué par un affranchissement permettant d’encastrer le visage de marbre dans un buste ou une statue. Provenant d’une ancienne collection de Buenos Aires, la pièce antique, de retour en Europe, décrochait 33 750 €. Une autre sculpture changeait de mains, et pour 8 500 €, étant cette fois de bronze à patine marron foncé : un Cheval de trait au pas signé par Jean Joire, reposant sur une terrasse oblongue. Concluons sur deux belles enchères allouées au mobilier XVIIIe siècle : une coiffeuse à marqueterie de cubes Louis XV attribué à Dautriche (voir Gazette n° 12, page 178) partie à 8 375 €, et un élégant bureau plat marqueté dans l’esprit de Migeon, mais réalisé au XIXe siècle, obtenant 7 875 €. 

bijoux, art d'Asie, bronzes, tableaux, mobilier et objets d'art
dimanche 18 mars 2018 - 14:00 (CET) - Live
4, avenue Bourbon - 60500 Chantilly
Hôtel des Ventes de Chantilly Oise enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne