Gazette Drouot logo print

Le retour victorieux d’un jeune prince romain

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 30 janvier 2022 - 14:00 (CET) - 14, boulevard Eindhoven - 14400 Bayeux

Superbe exemple de la sculpture de l’époque antonine, le visage expressif d’un membre de la famille impériale partageait ici la vedette avec deux designers français, Jean Prouvé et Charlotte Perriand. 

Époque romaine, vers 138-150. Tête de jeune prince, marbre blanc (nez restauré),... Le retour victorieux d’un jeune prince romain
Époque romaine, vers 138-150. Tête de jeune prince, marbre blanc (nez restauré), 26 x 23 cm, h. avec socle 39 cm.
Adjugé : 600 000 €


Elle a rayonné sur la couverture du premier numéro de l’année : la tête en marbre blanc d’un jeune prince, sculptée dans un atelier officiel de Rome au IIe siècle. Longtemps conservée dans la collection de l’artiste contemporain «A. Z.», elle rappelle l’histoire fascinante de la dynastie des Antonins, qui devait donner à l’Empire romain dirigeants puissants et grands intellectuels, tel Marc-Aurèle. Présentant toutes les caractéristiques de l’art du temps – dont en particulier une épaisse chevelure bouclée, ciselée au trépan –, ce visage aux traits parfaits a déclenché une rixe d’enchères à l’international, mais c’est bien un collectionneur français qui l’a emporté contre 600 000 €, bien au-dessus de son estimation haute de 200 000 €. Sans transition, on passait à la peinture ancienne avec une toile attribuée au Bruxellois Lukas Achtschelling décrivant à la fin du XVIe siècle Le Passage du viatique (106,5 189 cm), et décrochée à 22 800 €. L’autre versant de cette dispersion très courue comportait des pièces de designers recherchés. Le premier était Jean Prouvé, puisque s’agissant d’une chambre entière créée pour le sanatorium de Martel-de-Janville, en Haute-Savoie, vers 1934-1935 (voir l'article La ligne Prouvé de la Gazette n° 4, page 88). Réalisé par l’atelier Jean Prouvé, cet ensemble comprend une chaise de repos, une liseuse, un guéridon, un bureau suspendu, une chaise, un fauteuil visiteur et un lit à chevet intégré, le tout en tube d’acier, tôle pliée et soudée, chêne (vendu avec faculté de réunion 25 200 €). Suivait Charlotte Perriand avec une armoire à pharmacie dessinée en 1952 pour l’Unité d’habitation Air France à Brazaville (70 160 17 cm) ; réalisée en padouk, tôle d’aluminium, bois, tôle d’acier et laquée, la pièce a récolté 8 640 €.

Jean Prouvé (1901-1984), mobilier de chambre dit « ensemble Martel-de-Janville », vers 1934-1935, comprenant une chaise de repos, une tabl
Jean Prouvé (1901-1984), mobilier de chambre dit « ensemble Martel-de-Janville », vers 1934-1935, comprenant une chaise de repos, une table-liseuse, un guéridon, un bureau suspendu, une chaise, un fauteuil visiteur et un lit à chevet intégré, chêne, tube d’acier, tôle pliée, soudée, laquée brique.
Adjugé : 25 200 


 

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne