facebook
Gazette Drouot logo print

Le grand siècle s’expose chez Alexis Bordes

Le 16 novembre 2021, par Stéphanie Pioda

Le grand siècle s’expose chez Alexis Bordes
Pierre Puget, Médaillon de Louis XIV vu de profil droit, marbre de Carrare, 65 66 cm.
Photographie Michel Bury - Courtesy galerie Alexis Bordes

Pour cet accrochage, Alexis Bordes se concentre sur quelques aspects de l’art du Grand Siècle en une dizaine d’œuvres : les scènes mythologiques, le portrait et juste une nature morte de François Habert. Magistrale et baroque, cette peinture est celle d’un artiste assez méconnu (actif entre 1640 et 1655), comme le pointe Mégane Ollivier dans le catalogue : «La quantité d’œuvres, pour la plupart signées, de François Habert contraste avec le peu d’éléments dont on dispose concernant sa biographie.» Mais la force de l’exposition réside dans les portraits réunis dans le salon de cet appartement parisien transformé en galerie. La pièce phare ? Le Médaillon de Louis XIV vu du profil droit de Pierre Puget (1620-1694), dont il n’existe que trois autres versions connues, conservées dans les musée Granet d’Aix-en-Provence, Lambinet de Versailles et des beaux-arts de Marseille. Dans cet exercice contraignant qui vise à représenter une figure du pouvoir, le sculpteur semble focaliser toute son attention et sa verve sur la chevelure et le vêtement d’apparat. La gouge et le trépan détaillent précisément et avec le plus grand raffinement des broderies, des rubans et des matières, en contraste avec le fond lisse du médaillon. À l’opposé de cette manière, Nicolas de Largillierre (1656-1746) dépeint Madeleine Le Roux de Tilly de façon plus intimiste, le regard introspectif et la peau rosée comme la porcelaine. Dans une veine plus austère qui nous conduit aux pays du Nord, Cornelis Johnson Van Ceulen (1593-1661) condense toute la lumière sur le visage de ce notable tenant une paire de gants, dans un tableau où dominent les noirs du vêtement et le bleu nuit du fond. «Injustement écarté des ouvrages d’histoire de l’art, Cornelius Johnson (Jonson ou Janssens) Van Ceulen fut pourtant considéré de son temps comme un excellent portraitiste», détaille Mégane Ollivier. Entre découvertes, délectation et chefs-d’œuvre.

Galerie Alexis Bordes,
4, rue de la Paix, Paris II
e, tél. : 01 47 70 43 30.
Jusqu’au 23 décembre 2021.
www.alexis-bordes.com 

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne