Gazette Drouot logo print

L’Amérique latine selon la photographe Gisèle Freund

Publié le , par Sophie Bernard

L’œuvre de Gisèle Freund (1908-2000) ne saurait être résumée à ses portraits d’écrivains en couleur et du président François Mitterrand (1981). C’est ce que prouve l’exposition programmée à la Maison de l’Amérique latine dans le cadre du festival Photo Saint-Germain, dont la trentaine d’événements essaiment cette année...

Gisèle Freund, Frida Kahlo dans son jardin, Coyoacán, Mexique, vers 1948. © RMN –... L’Amérique latine selon la photographe Gisèle Freund
Gisèle Freund, Frida Kahlo dans son jardin, Coyoacán, Mexique, vers 1948.
© RMN – Grand Palais / Gisèle Freund/IMEC Service presse – Maison de l’Amérique latine

L’œuvre de Gisèle Freund (1908-2000) ne saurait être résumée à ses portraits d’écrivains en couleur et du président François Mitterrand (1981). C’est ce que prouve l’exposition programmée à la Maison de l’Amérique latine dans le cadre du festival Photo Saint-Germain, dont la trentaine d’événements essaiment cette année jusqu’au quartier Odéon. La présentation s’attache autant à montrer la diversité de la production de la Germano-Française qu’à retracer sa relation avec l’Amérique latine, où elle s’est exilée fin 1941, fuyant l’Espagne, à destination de Buenos Aires. Couvrant principalement les années 1941-1954, l’exposition ouvre sur des portraits de personnalités culturelles latino-américaines, caractéristiques de son style : des cadrages serrés en couleur avec le plus souvent la bibliothèque en arrière-plan. D’autres témoignent de la créativité de la sociologue-photographe, comme celui constitué de la fusion des visages de Jorge Luis Borges et Adolfo Bioy Casares, ou le gros plan sur les mains de Susana Soca, extrait d’une série plus vaste. Parmi les 72 tirages figurent aussi des paysages et scènes de vie pris en Équateur, en Patagonie et surtout au Mexique : elle opte pour le noir et blanc afin de saisir Frida Kahlo dans son jardin, Diego Rivera peignant ou devant sa fresque Historia del mundo. Une cimaise entière est consacrée à un reportage inédit montrant des scènes de marché ou des ouvriers au travail. Mais si l’exposition réserve de belles surprises, elle laisse quelque peu sur sa faim : on aurait aimé en voir davantage.

Maison de l’Amérique latine,
217, boulevard Saint-Germain, Paris 
VIIe, tél.  : 01 49 54 75 00.
Jusqu’au 7 janvier 2023.
www.mal217.org
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne