Gazette Drouot logo print

La villa Carmignac explore les féminités

Publié le , par Harry Kampianne
Comment défendre et montrer les artistes femmes sans risquer de les ghettoïser ? La Fondation Carmignac a eu un parti pris original en choisissant l’angle de la pluralité, avec plus de soixante artistes donnant vie à de nouveaux imaginaires féminins. Selon la commissaire Alona Pardo, « l’image de la femme l’a souvent représentée...
France-Lise McGurn (née en 1983), Sans titre, 2024. Photo : JUDDartINDEX  La villa Carmignac explore les féminités
France-Lise McGurn (née en 1983), Sans titre, 2024.
Photo : JUDDartINDEX
Comment défendre et montrer les artistes femmes sans risquer de les ghettoïser  ? La Fondation Carmignac a eu un parti pris original en choisissant l’angle de la pluralité, avec plus de soixante  artistes donnant vie à de nouveaux imaginaires féminins. Selon la commissaire Alona Pardo, «  l’image de…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous