La sculpture en son château

Le 05 octobre 2021, par Sarah Hugounenq
École lorraine, Buste du duc de Lorraine Charles V, marbre, 1er quart du XVIIIe siècle, Nancy, palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain.
© Palais des ducs de Lorraine Musée lorrain-Nancy-Photo Jean-Yves Lacôte

Au cœur de son chantier de réhabilitation, le château de Lunéville mène l’enquête sur son futur (voir Gazette n° 43 du 4 décembre 2020). Au fil d’une saison sur la sculpture du XVIIIe siècle, le conservateur Thierry Franz documente le château dans les grandes heures du duché de Lorraine. En écho à la statuaire des jardins et aux mascarons qui ornent la façade de Germain Boffrand, l’exposition condensée met en avant la richesse des portraits des souverains lorrains et la sophistication du mobilier qui justifient l’appellation de « Versailles lorrain ». À l’approche du rattachement en 1766 du duché à la France, le foisonnement artistique attire nombre de sculpteurs que l’on retrouve dans les décors au gré des appartements ducaux exceptionnellement ouverts pour l’occasion. Ici, le Brugeois Paul-Louis Cyfflé fonde la manufacture de statuettes en faïence de Lunéville. Là, le Nîmois Barthélémy Guibal agrémente la chapelle de putti, et fait fondre des fontaines galantes en plomb copiées sur celles de Versailles. Mais au-delà de l’aspect politique, ce travail sur les sculpteurs nancéiens est aussi l’occasion d’exhumer quelques vestiges du décor et des aménagements originels des appartements ducaux, comme un avant-goût au futur parcours permanent. Les recherches ont permis de mettre la main sur l’un des rares meubles – aujourd’hui entre les mains du décorateur Jacques Garcia – réalisés par l’architecte Germain Boffrand, et dont la trace est attestée avec certitude à Lunéville depuis la découverte opportune d’un inventaire de 1732. Plus loin, c’est le miroir orné de la duchesse Élisabeth-Charlotte, nièce de Louis XIV, qui s’expose pour la première fois alors qu’il est en cours d’acquisition par souscription publique auprès de la galerie Steinitz. Pendant de l’exposition sur la dynastie des Adam au musée des beaux-arts de Nancy, le parcours de Lunéville n’est pas un aboutissement mais le point de départ de futures découvertes.
 

Château de Lunéville,
place de la 2e division de Cavalerie, Lunéville (54), tél. : 03 83 76 04 75.
Jusqu’au 9 janvier 2022.
chateauluneville.meurthe-et-moselle.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne