Gazette Drouot logo print

La sculpture avec Parent, Godchaux et un Christ anonyme

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 19 octobre 2020 - 14:00 (CEST) - 32, place des Lices - 35000 Rennes

Une sculpture inattendue créait la surprise – ce Jésus crucifié du XVIIIe siècle –, aussi bien ciselée que l’exceptionnel panneau du sculpteur parisien de la même période.

Christ en bronze patiné, XVIIIe siècle, h. 32.5 cm. Adjugé : 164 820 € La sculpture avec Parent, Godchaux et un Christ anonyme
Christ en bronze patiné, XVIIIe siècle, h. 32.5 cm.
Adjugé : 164 820 

La tête penchée sur la gauche, le périzonium noué à droite, le Christ exprime par son corps tourmenté toute la violence du supplice de la Croix. Exécutée au XVIIIe siècle, cette figure en bronze (h. 32,5 cm) à la belle patine sombre demeure malheureusement anonyme. Ni cela ni un manque de matière, à l’arrière, ne l’ont empêchée d’être âprement disputée et de recevoir 164 820 €, à partir d’une estimation haute de 500 €. Plus attendue se révélait l’œuvre virtuose d’Aubert-Henri-Joseph Parent, qui à 24 ans avait vendu à Louis XVI une sculpture, que le roi accrocha dans sa salle à manger… Son exceptionnel panneau en tilleul sculpté en relief représente un bouquet dans un panier ajouré (voir page de droite et voir l'article L’art de l’illusion de la Gazette n° 36, page 140). La nature morte, plus vivante que jamais, est enchâssée dans un cadre à doucine en chêne (37,5 42,6 cm) à moulure de rangs de perles et ruban. Signée et datée 1775 en bas à droite, elle méritait bien son enchère finale de 27 060 €. Changement de siècle et d’ambiance avec Roger Godchaux, l’auteur ici de Deux panthères s’abreuvant, des années 1930-1940. Il s’agit d’un bronze à patine nuancée verte, d’une fonte Susse à la cire perdue, portant la marque «Susse Frères Éditeurs Paris». Signé sur la terrasse, ce groupe gracieux (25 35 14.5 cm), dû à l’un des plus grands sculpteurs animaliers du XXe siècle, a pu prétendre à la somme de 23 370 €. Les arts décoratifs s’illustraient, entre autres, par une production de la fin du XIXe siècle. Il s’agit d’une table à thé signée de l’ébéniste parisien François Linke : dotée d’un plateau supérieur amovible en verre cerclé de bronze et supportée par des consoles formées d’amours en triton, elle possède un autre plateau, principal, à croisillons losangés de satiné et amarante. Le petit meuble (93 92 58 cm) est caractéristique de ces productions, d’une grande qualité et copiant les créations du XVIIIe siècle, de Linke. À ce titre, il a été adjugé 11 562 €.

Aubert-Henri-Joseph Parent (1753-1835), panneau en tilleul sculpté en relief représentant un bouquet de fleurs et feuillage dans un panier
Aubert-Henri-Joseph Parent (1753-1835), panneau en tilleul sculpté en relief représentant un bouquet de fleurs et feuillage dans un panier ajouré, signé et daté 1775 en bas à droite, 37,5 42,6 cm.
Adjugé : 27 060 
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne