La Rose et son Prince à Versoix

Le 11 février 2020, par Anna Aznaour
Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry.
© Succession Consuelo de Saint-Exupéry

« L’amour, on ne le discute pas. Il est », affirmait Antoine de Saint-Exupéry. Le sien, il le trouva auprès de Consuelo Suncín-Sandoval, la seule que ce bourreau des cœurs épousa. L’exposition de 85 objets intimes révèle les dessous d’une alliance de treize ans, riche en rebondissements, qui prit fin en 1944, à la disparition tragique de l’écrivain-aviateur. Jusqu’à son dernier souffle (1979), celle qui fut la Rose du Petit Prince s’employa à garder vivante la mémoire de son illustre mari. Des efforts constants dont le flambeau sera repris par son secrétaire privé et légataire universel José Martinez Fructuoso, puis, en 2017, par la veuve de ce dernier. Ainsi, à partir de l’an 2000, le public va enfin découvrir l’histoire intime du couple Saint-Exupéry, d’abord avec Mémoires de la rose, souvenirs posthumes de Consuelo, dont la publication sera confiée au professeur et biographe Alain Vircondelet. Devenu un best-seller, cet ouvrage est à l’origine de l’exposition « La Rose et son Prince » qui, pour la première fois, présente au public les lettres, dessins, photographies, vêtements, bijoux ou manuscrits de l’écrivain et de son épouse, peintre salvadorienne. « La scénographie, conçue sous forme de neuf escales, retrace, grâce à divers objets, l’histoire de ce couple, ainsi que celle de la création du mythique Petit Prince », explique le co-commissaire suisse et maître des lieux Olivier Delhoume. Tandis que son acolyte français Alain Vircondelet souligne : « En se plongeant dans les trésors exposés, les visiteurs pourront découvrir une autre facette du célèbre créateur, qui était non seulement un romantique mais également un homme très maniaque, cyclothymique et un mari infidèle, à qui son épouse dévouée pardonna tout. » Un amour inconditionnel que Martine Martinez Fructuoso a souhaité faire découvrir au public en prêtant les objets, aussi rares que précieux, de celle dont le talent artistique, mais aussi celui de conteuse, fut notamment salué par Picasso, Dalí et Rivera.

Galerie du Boléro,
8, chemin Jean-Baptiste Vandelle, Versoix, Suisse, tél. 
: + 41 (0)22 950 84 00.
Jusqu’au 22 mars 2020.
www.bolero-versoix.ch
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne