Gazette Drouot logo print

La redécouverte d’une sculpture d’un grand maître de la Renaissance

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 12 juin 2022 - 10:30 (CEST) - 30, rue de la Gravière - 08000 Charleville-Mézières

Retrouvé dans un grenier, ce relief virtuose vient compléter le corpus de Jacques du Broeucq, un artiste dont on dit qu’il fut influencé par Michel-Ange lui-même…

Attribué à Jacques du Broeucq (1505-1584), Christ rédempteur appuyé sur la Croix... La redécouverte d’une sculpture d’un grand maître de la Renaissance
Attribué à Jacques du Broeucq (1505-1584), Christ rédempteur appuyé sur la Croix et accompagné de deux anges, vers 1548, plaque d’albâtre sculpté, 55,5 40 cm (détail).
Adjugé : 167 400 

Ciselé dans l’albâtre, cette plaque met en scène le Christ rédempteur appuyé sur la Croix et accompagné de deux anges, l’un tenant la colonne de la flagellation, l’autre un calice (voir l'article Albâtre du XVIe siècle de la Gazette n° 23, page 174). Découvert récemment lors d’un inventaire, ce quasi haut-relief n’a pas tardé à être attribué au sculpteur Jacques du Broeucq, dont il pourrait être l’une des œuvres majeures ; ce qui a attiré l’attention d’un grand collectionneur du Bénélux, enchérissant jusqu’à 167 400 € à partir d’une estimation haute de 30 000 €… Sa localisation d’origine serait à chercher du côté du jubé de la collégiale Sainte-Waudru de Mons, détruit en 1797, pour lequel du Broeucq a livré plusieurs statues et reliefs. Des alentours de 1548, l’œuvre virtuose (55,5 40 cm) est caractéristique du travail de cet artiste, considéré comme l’un des plus importants des Pays-Bas méridionaux, qui reçut en 1555 le titre de «maître artiste de l’Empereur» Charles Quint ; s’y décèle en particulier l’influence maniériste de Michel-Ange, qu’il a pu côtoyer lors de son séjour à Rome dans les années 1530-1535. Il faut aussi préciser que notre Christ rédempteur est passé par la collection d’Emmanuel Tailhandier du Plaix (1902-1973), esthète, dandy et célèbre tennisman des Années folles. Au même, appartenaient aussi deux toiles d’Achille Laugé : L’Automne et Le Printemps (54 73 cm chacune), datées 1908 et 1909, adjugées respectivement 56 420 € et 42 150 €, à un acheteur des États-Unis.
Charleville-Mézières, dimanche 12 juin. Ardennes-Enchères OVV. M. Bertrand.

Tableaux anciens et modernes, sculptures, bronzes, estampes, objets d'art et d'ameublement
dimanche 12 juin 2022 - 10:30 (CEST)
30, rue de la Gravière - 08000 Charleville-Mézières
Ardennes Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne