La poterie basque

Le 05 avril 2019, par Agathe Albi-Gervy

Les poteries basques bénéficient d’un regain d’intérêt. La production de Ciboure se distingue par son allure néogrecque.

1 160,50 €
Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), vase ovoïde, à décor de joueurs de chistera, vers 1938, grès, émaux en camaïeu de brun, h. 30 cm. Drouot, 9 avril 2014. Audap-Mirabaud OVV. Mme de Marsangy.

En 1919, Louis-Benjamin Floutier, peintre, un certain Lukas, tourneur, et Étienne Vilotte, ébéniste, lancent une production de poteries en grès à Ciboure. Après la Seconde Guerre mondiale, la fabrique est rachetée par les Fischer ; leur fils la fermera en 1995. Les pièces, relevant du patrimoine basque, sont reconnaissables à leurs styles néogrec et art déco des années 1920-1930, mêlés à une iconographie régionale, le «néobasque», qui imprègne le Pays basque dans l’entre-deux-guerres. Depuis une quinzaine d’années, ces poteries sont remises à l’honneur. Karl Lagerfeld leur a même dédié un ouvrage en 2004. Par ailleurs, depuis 1960, trois générations de la famille Goicoechea perpétuent la tradition à Saint-Jean-de-Luz, avec des pièces hautement décoratives qui séduisent le monde entier.

1 000 € Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), vase ovoïde à deux anses, à décor d’une scène agricole traditionnelle, grès, émaux brun, n
1 000 €
Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), vase ovoïde à deux anses, à décor d’une scène agricole traditionnelle, grès, émaux brun, noir et gris sur fond beige, h. 24 cm. Drouot, 16 mai 2014. Pescheteau-Badin OVV.
1 499 € Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), vase bursiforme allongé, à décorde pégase dans des frises géométriques, vers 1922, grès, é
1 499 €
Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), vase bursiforme allongé, à décor
de pégase dans des frises géométriques, vers 1922, grès, émaux noirs, h. 22 cm. Drouot, 30 mai 2012. Coutau-Bégarie OVV.
1 525 € Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), vase balustre à large col annulaire, à décor de fonds marins, sa faune, sa flore, grès, ém
1 525 €
Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), vase balustre à large col annulaire, à décor de fonds marins, sa faune, sa flore, grès, émaux noir, brun, gris métallisé, années 1930-1940, h. 32 cm. Drouot, 8 juin 2016. Ader OVV. M. Eyraud.
2 800 € Louis-Benjamin Floutier (1882-1936), service basque, modèle Cerbitzua, composé de cinquante-quatre pièces, à décor de joueurs de pelote, faïen
2 800 €
Louis-Benjamin Floutier (1882-1936), service basque, modèle Cerbitzua, composé de cinquante-quatre pièces, à décor de joueurs de pelote, faïence émaillée, éditions D.F.
Drouot, 10 novembre 2011. Aguttes OVV. M. Plaisance
121,50 € Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), tasse et soucoupe, à décor de pêcheur devant un pont romain, et de croix basque, vers 193
121,50 €
Étienne Vilotte (1881-1957), Ciboure (manufacture), tasse et soucoupe, à décor de pêcheur devant un pont romain, et de croix basque, vers 1930, grès émaillé.
Saint-Jean-de-Luz, 7 août 2016. Côte Basque Enchères Lelièvre - Cabarrouy OVV.
20 460 € Victor Courtray (1896-1987), Édouard Cazaux (1889-1974), cabinet Euskarien (danseurs de la Soule, fandango, joueurs de peloteet vin d’Irouleg
20 460 €
Victor Courtray (1896-1987), Édouard Cazaux (1889-1974), cabinet Euskarien (danseurs de la Soule, fandango, joueurs de pelote et vin d’Irouleguy), vers 1940, chêne, céramique, 166 x 136 cm.
Drouot, 29 
juin 2016. Drouot Estimations OVV.
4 131 € Édouard Cazaux (1889-1974), vase ovoïde, à décor d’homme barbu assis à côté d’une femme au vase, et femme nue dans les branchages, céramique à
4 131 €
Édouard Cazaux (1889-1974), vase ovoïde, à décor d’homme barbu assis à côté d’une femme au vase, et femme nue dans les branchages, céramique à décor émaillé sur fond or, h. 28 cm.
Saint-Jean-de-Luz, 7 août 2016. Côte Basque Enchères Lelièvre. arrouy OVV.
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne