facebook
Gazette Drouot logo print

La photographie, un art précoce et inventif

Le 14 mars 2019, par Philippe Dufour

Pendant plus de quarante ans, le collectionneur Bernard Plazonnet a réuni un ensemble tout à fait unique d’appareils de prises de vue des plus historiques. À Chartres, sept cents d’entre eux, présentant des avancées technologiques parfois surprenantes, devaient repartir vers de nouveaux horizons, souvent internationaux.…

La photographie, un art précoce et inventif
Geymet et Alker constructeurs Paris, jumelle photographique de Nicour, breveté S.G.D.G., vers 1867, fer, laiton, gainée cuir à deux objectifs.
Adjugé : 31 200 

Pendant plus de quarante ans, le collectionneur Bernard Plazonnet a réuni un ensemble tout à fait unique d’appareils de prises de vue des plus historiques. À Chartres, sept cents d’entre eux, présentant des avancées technologiques parfois surprenantes, devaient repartir vers de nouveaux horizons, souvent internationaux. Le plus étonnant, et le plus récompensé avec 20 400 €, était bel et bien le modèle sorti en 1924 des ateliers lyonnais de Multi-Photo (voir Gazette n° 8, page 96). Doté de deux objectifs Boyer Frères Sapir de 4,5/40 mm avec bouchons, cet appareil permet de prendre neuf vues séparées, au format 27 35 mm, ou encore trois couples de vues stéréo sur plaque 9 12. Le suivait, à 11 040 €, un appareil laboratoire de poche de Dubroni, «236 Rue de Rivoli Paris», deuxième modèle, datant des environs de 1865, équipé de deux objectifs portrait et paysage, sept flacons, deux entonnoirs, deux pipettes, quatre plaques, etc. Plus abordable, une rare chambre noire miniature en métal, format 5 x 5, fabriquée par Marion Fils & Cie vers 1890, se laissait saisir pour 5 400 €. Les accompagnait une série d’appareils stéréoscopiques, dont le Reflex Stéréo Tropical format 9 14, avec boîtier en bois et ferrures en laiton, possédant deux objectifs, et qui retenait l’attention d’un connaisseur pour 11 400 €. La vacation du lendemain, mettait en scène d’autres appareils photographiques, plus insolites, ainsi que des machines de cinéma et pré-cinéma. Sans surprise, la vedette en était la jumelle de Nicour (voir Gazette n°  page 26). Datant des alentours de 1867, et fabriquée par Geymet et Alker, constructeurs à Paris, elle présente deux objectifs surmontés d’un magasin à plaques au collodion sec, permettant de réarmer rapidement. L’objet muséal, connu aujourd’hui à dix exemplaires, changeait de mains pour 31 200 €. Quant à la chambre daguerrienne à tiroir, fabriquée vers 1855, en format demi-plaque 10 13, en coffret de bois complet de ses accessoires, dont six flacons en verre de chez Lerebours, elle fixait 24 000 €.

Appareil fabriqué à Lyon par Multi-Photo, deux objectifs Boyer Frères Saphir 4.5/40 mm avec bouchons, 1924. Adjugé : 20 400 €
Appareil fabriqué à Lyon par Multi-Photo, deux objectifs Boyer Frères Saphir 4.5/40 mm avec bouchons, 1924.
Adjugé : 20 400 

appareils photo et précinéma
samedi 09 mars 2019 - 09:30 (CET)
Galerie de Chartres, 7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne