Gazette Drouot logo print

La nature morte à la façon andalouse

Publié le , par Caroline Legrand

Une trompeuse abondance de fruits composent cette œuvre finalement très rigoureuse, faite à l’exemple des créations espagnoles du XVIIe siècle, et notamment de l’artiste de Grenade Blas de Ledesma.

École espagnole vers 1640, entourage de Blas de Ledesma, Plats et corbeilles de fruits... La nature morte à la façon andalouse
École espagnole vers 1640, entourage de Blas de Ledesma, Plats et corbeilles de fruits sur un entablement avec des piments, toile et châssis d’origine, 114 151 cm.
Estimation : 30 000/40 000 
Adjugé : 38 580 

Pommes, pêches, prunes, raisins, figues, citrons, mais aussi une guirlande de piments occupent la surface de cette toile. Ces denrées fort nombreuses et variées, le peintre les a réparties avec attention, les espaçant minutieusement sur la table de bois foncé et le fond noir. Un soin et une austérité qui caractérisent la peinture espagnole de natures mortes du XVIIe. Au cœur du fameux «Siècle d’or», l’Andalousie, et plus précisément Grenade à partir de 1604, devient un centre de production majeur du genre, grâce notamment à la présence du célèbre Juan Sánchez Cotán (1560-1627) – peintre de Tolède, qui en fut l’un des pionniers à la fin du siècle précédent et qui se retira alors à la chartreuse de Grenade – ou encore celle de Blas de Ledesma, dont la biographie est très peu documentée mais dont la présence dans cette ville andalouse de 1602 à 1614 est attestée. D’aucuns suggèrent que le second ait subi l’influence du premier. Disciple de Giulio Aquili et Alejandro Mayner, Ledesma travailla à l’Alhambra mais aussi à la cathédrale. Son influence fut importante, à un point tel que le poète Pedro Soto de Rojas le compara, dans son ouvrage Paradis fermé à beaucoup, jardins ouverts à peu (1652), au peintre antique Zeuxis. La peinture de nature morte a poursuivi son évolution en Andalousie, et en particulier à Séville, où elle devait atteindre son apogée avec d’autres grands noms, tel celui de Zurbarán.

Tableaux anciens, bijoux, montres, argenterie
mercredi 01 juin 2022 - 14:00 (CEST)
6, rue Urbain-Vitry - 31000 Toulouse
Fournié Rémy
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne