Gazette Drouot logo print

La marqueterie sous Louis XIV

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 26 octobre 2022 - 14:30 (CEST) - 5, rue Vincent-Courdouan - 13006 Marseille

Du mobilier ancien d’exception et des tableaux ensoleillés du XIXe siècle se partageaient la vedette d’une riche session marseillaise.

Époque Louis XIV, vers 1685-1690, attribué à Renaud Gaudron (vers 1653-1727). Bureau... La marqueterie sous Louis XIV
Époque Louis XIV, vers 1685-1690, attribué à Renaud Gaudron (vers 1653-1727). Bureau à huit pieds de forme Mazarin en marqueterie sur fond d’ébène, la façade ouvrant à sept tiroirs et un guichet, 79 116 69 cm.
Adjugé : 55 022 

Analysé dans la Gazette n° 37 (voir l'article L’exubérance Louis XIV selon Renaud Gaudron page 137), ce bureau à huit pieds de forme Mazarin s’affirme comme un parfait exemple du degré de virtuosité atteint par les grands ébénistes travaillant pour la cour de Louis XIV. Aussi a-t-il dépassé son estimation haute avec 55 022 €… Il est vrai qu’on l’a attribué à Renaud Gaudron, tant son somptueux décor en marqueterie sur fond d’ébène rappelle le travail de ce maître apprécié par le roi. Il présente une façade ouvrant à sept tiroirs et un guichet, agrémentée d’un vase de fleurs, que l’on retrouve sur les côtés, flanqués de profils de Minerve dans un entourage de rinceaux de feuillages et fleurs, sauterelle, papillon, échassiers, etc. (79 116 69 cm). D’époque Louis XIV, et plus précisément des environs de 1685-1690, il peut évoquer – d’après leurs descriptions – les deux bureaux livrés pour Madame de Maintenon, au château de Versailles, en novembre 1688. Place ensuite à la peinture orientaliste du XIXe siècle, emmenée par Georges Washington (1827-1901) ; il signait ici Halte de cavaliers arabes, une toile animée (66 93 cm) qui a été exposée au palais Longchamp à Marseille en 1982, dans le cadre de l’exposition «  L’Orient des Provençaux » (16 900 €). Pour Louis-Mathieu Verdilhan, l’inspiration venait de la côte méditerranéenne avec Les Voiliers (67 81 cm), une œuvre décrochée à 11 225 €. Enfin, le Marseillais Joseph Garibaldi avait choisi Le Vieux-Port et Saint-Laurent, comme sujet d’une toile (66 54 cm), partie à 8 400 €.

Tableaux anciens et modernes, céramiques, mobilier et objets d'art
mercredi 26 octobre 2022 - 14:30 (CEST) - Live
5, rue Vincent-Courdouan - 13006 Marseille
De Baecque et Associés (Marseille)
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne