Gazette Drouot logo print

La fabrique de Dante à la fondation Bodmer

Publié le , par Anna Aznaour

« Le renom dans ce monde n’est qu’un souffle de vent… qui change de sens en changeant de parti », écrivait Dante Alighieri. Et pourtant, bien qu’aucun de ses manuscrits ne nous soit parvenu, sa renommée, après sa mort, traversa sept siècles. La fondation Bodmer commémore l’anniversaire de sa disparition en consacrant une...

La fabrique de Dante à la fondation Bodmer
Attribué à Gustave Doré (1832-1883), Dante accompagné de personnages, huile sur toile, 90 140 cm.
Fondation Martin Bodmer.

« Le renom dans ce monde n’est qu’un souffle de vent… qui change de sens en changeant de parti », écrivait Dante Alighieri. Et pourtant, bien qu’aucun de ses manuscrits ne nous soit parvenu, sa renommée, après sa mort, traversa sept siècles. La fondation Bodmer commémore l’anniversaire de sa disparition en consacrant une exposition inédite au poète et mystique florentin. Si son existence réelle n’est guère sujette au doute, nul ne connaîtra jamais le vrai visage de l’auteur de La Divine Comédie. Et pour cause, les traits attribués à Dante ont été imaginés et peints par un autre illustre Florentin. Ce tableau signé Botticelli fait partie des trésors présentés à Cologne dans une scénographie qui s’inspire directement de l’œuvre du génie italien. « Elle a été conçue en forme spiralée, si représentative de l’œuvre majeure du poète, où il l’avait utilisée pour mettre en scène l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis. Quant au décor chromatique, il se décline en rouge, bleu et or, couleurs phares des manuscrits de l’époque de Dante », explique le commissaire Michael Jakob. La section en rouge rassemble quelque trente-trois objets qui révèlent l’étendue de l’influence du poète toscan sur la culture et la pensée européennes, de Voltaire à Beckett. Celle teintée de bleu permet de découvrir les sources d’inspiration de ce grand lecteur de Virgile, d’Homère et de Macrobe, avec trente-trois autres objets rares. Enfin, la partie en or, elle, regroupe les œuvres de Dante lui-même, dont l’un des plus précieux exemplaires est la première édition imprimée, en 1472, de La Divine Comédie. Parmi la centaine de pièces exposées, on pourra également admirer le tableau attribué à Gustave Doré, Dante accompagné de personnages. Le livre-catalogue homonyme, richement illustré et signé par des experts internationaux, prolonge la visite en explorant un monde aux réalités qui n’ont guère changé l’âme humaine, et dont la recherche du salut a occupé la vie du poète.
 

Fondation Martin Bodmer,
19-21, route Martin-Bodmer, Cologny, Suisse, tél. 
: + 41 22 707 44 33.
Jusqu’au 28 août 2022.
fondationbodmer.ch
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne