Gazette Drouot logo print

La construction du Sacré-Coeur en images

Résultat 53 760 EUR
Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 10 novembre 2022 - 13:30 (CET) - Salle 6 - Hôtel Drouot - 75009

De la quête d’identité de Claude Cahun au chantier du Sacré-Cœur, les thèmes abordés dans cette vente de photographies étaient plus que variés.

Louis-Émile Durandelle (1839-1917) et Albert Chevojon (1865-1925), Construction de... La construction du Sacré-Coeur en images
Louis-Émile Durandelle (1839-1917) et Albert Chevojon (1865-1925), Construction de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, trois albums in-folio oblongs à couverture cartonnée de 127, 102 et 102 épreuves sur papier albuminé d’après négatifs, verre au collodion, 22 x 28 à 34 x 43 cm.
Adjugé : 53 760 €

Cette vacation se concluait sur le montant de 900 785 € et voyait une femme, Lucy Shwob, dite Claude Cahun (1894-1954), en recevoir les lauriers. 70 400 € frissonnaient devant le double portrait la montrant avec Roger Roussot dans Barbe-Bleue de Pierre Albert-Birot (1876-1967), une épreuve argentique de 1929 (12 x 9 cm), et 40 960 € obéissaient à Prends un petit bâton pointu poupée Jersey (19,5 15 cm) : un ordre lancé en 1936 et reçu par le musée des beaux-arts de Nantes, sa ville de naissance, qui a choisi de l’acquérir par la voie de la préemption. Ces deux tirages figuraient dans la rétrospective que le musée d’Art moderne de Paris avait consacrée en 1995 à ce membre féminin du surréalisme, aux côtés de Lee Miller et de Dora Maar (23 juin-17 septembre 1995). Nièce de l’écrivain Marcel Schwob, l’artiste adopte son pseudonyme en 1917, coupe ses cheveux très courts et vit à Paris avec sa compagne, l’artiste Suzanne Malherbe (alias Marcel Moore). Elle investira avec la même aisance la poésie, la critique, la comédie, l’activisme politique et la photographie, en particulier l’autoportrait. Si elle a été oubliée après la Seconde Guerre mondiale, sa recherche obsessionnelle sur les questions d’identité et de représentation de soi l’a fait redécouvrir dans les années 1990, notamment en suscitant l’intérêt des gender studies. Les trois albums de Louis-Émile Durandelle (1839-1917) et Albert Chevojon (1865-1925) riches de respectivement 127, 102 et 102 épreuves (voir l'article La construction du Sacré-Cœur photographiée, page 59 de la Gazette n° 39) montrant la construction de la basilique du Sacré-Cœur entre 1877 et 1901, dans le contexte actuel de volonté de classement de ce haut lieu, ne laissaient pas indifférents et recevaient 53 760 €. C’est en effet un moment de l’histoire nationale qui était conté, depuis l’extraction du calcaire dans une carrière de Souppes-sur-Loing, les travaux d’excavation, la construction des soubassements de l’abside et des bas-côtés de la crypte, jusqu’à la visite du chantier par les architectes, les prêtres du diocèse et des membres du comité du Vœu national. Ensuite, Paul Nadar (1856-1939) nous invitait, en compagnie du Russe Dimitri Ivanovitch Ermakov (1846-1916) et des frères Abdullah de Constantinople, à vivre le voyage d’Edmond et de Marie Ternynck à bord du transcaspien en octobre-novembre 1890. Accompagnée d’un récit manuscrit et de nombreuses légendes, cette balade orientale était reçue à 52 480 €.

jeudi 10 novembre 2022 - 13:30 (CET) - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 75009
Ader
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne