Gazette Drouot logo print

La conquête de l’Angleterre ciselée par Pierre Bataille

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 13 octobre 2018 - 14:00 (CEST) - 28, rue Pierre-Mendès-France - 27400 Louviers

L’ébéniste d’art Pierre Bataille, un Normand, a entrepris la réalisation de cette reproduction de la tapisserie de Bayeux dans les années 1970, rendant ainsi hommage à ce fameux Guillaume qui entreprit la conquête de l’Angleterre le 28 septembre 1066. Composé d’une suite de vingt-deux bas-reliefs en chêne sculpté, pour...

Pierre Bataille (XXe siècle), La Conquête d’Angleterre, d’après la tapisserie de... La conquête de l’Angleterre ciselée par Pierre Bataille
Pierre Bataille (XXe siècle), La Conquête d’Angleterre, d’après la tapisserie de Bayeux, suite de 22 bas-reliefs en bois sculpté réalisés dans les années 1970, longueur totale 700 cm.
Adjugé : 47 000 €

L’ébéniste d’art Pierre Bataille, un Normand, a entrepris la réalisation de cette reproduction de la tapisserie de Bayeux dans les années 1970, rendant ainsi hommage à ce fameux Guillaume qui entreprit la conquête de l’Angleterre le 28 septembre 1066. Composé d’une suite de vingt-deux bas-reliefs en chêne sculpté, pour une longueur totale de 70 mètres, elle narre l’une des épopées les plus célèbres du Moyen Âge, dont le souvenir a surtout été entretenu par son illustre modèle textile. Celui-ci, jadis appelé «Tapisserie de la reine Mathilde» est en fait une broderie à l’aiguille sur toile qui aurait vu le jour à la fin du XIe siècle dans l’ouest de la France, sans doute commandité par Odon de Bayeux. Elle relate des faits se déroulant de 1064 à la bataille de Hastings en 1066. Autant dire que notre ébéniste n’a pas mis moins de huit ans pour réaliser son interprétation, ce qui est déjà un exploit… Il n’a pas voulu, d’ailleurs, imiter la tapisserie originale, mais plutôt lui donner un nouveau relief. Le succès ne s’est pas fait attendre, et l’épopée de bois a beaucoup voyagé entre 1980 et 1997, suscitant l’admiration partout où elle a été exposée, d’Oslo à Los Angeles, en passant par l’Angleterre. Star de la vacation tenue à Louviers, elle a multiplié par neuf son estimation, s’envolant à 47 000 €. 

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne