facebook
Gazette Drouot logo print

La Chine impériale sur la Croisette

Le 13 décembre 2018, par Philippe Dufour

Saison oblige, les fastes du Céleste Empire revivaient à Cannes le temps d’une vacation. En tête avec 215 900 €, un coffret à cachets, en bois précieux à décor finement sculpté toutes faces, ciselé au XIXe siècle voire au XXe siècle… Cet objet affecte une forme plutôt originale, en lien avec le taoïsme une flèche traversant…

La Chine impériale sur la Croisette
Chine, XIXe ou XXe siècle, coffret à cachets en bois précieux, couvercle orné en son centre d’un disque bi en jade sculpté, 8,5 x 35,5 x 14 cm.
Adjugé : 215 900 €

Saison oblige, les fastes du Céleste Empire revivaient à Cannes le temps d’une vacation. En tête avec 215 900 €, un coffret à cachets, en bois précieux à décor finement sculpté toutes faces, ciselé au XIXe siècle voire au XXe siècle… Cet objet affecte une forme plutôt originale, en lien avec le taoïsme une flèche traversant une cible. Son couvercle s’orne en son centre d’un disque bi en jade, sculpté de motifs archaïsants et entourant le symbole de la dualité du yin et du yang. Dans des cartouches, on peut également déchiffrer le trigramme «Qian, symbole du ciel ou de la création, et l’idéogramme «Long», le tout réuni formant le mot «Qianlong». Quant à l’intérieur, il comporte trois compartiments, dont deux à la forme de sceaux. On continuait dans le symbolisme, avec ce vase en porcelaine de forme lanterne deng long zun, adjugé pour 26 670 €. Datant de l’époque Daoguang (1821-1850), il présentait une glaçure d’un délicat coloris «œuf de rouge-gorge», et des anses à décor moulé de deux vases inversés. Marqué en zhuanshu à six caractères Da Qing Daoguang Nian Zhi en creux à la base, il provenait d’une belle collection de porcelaines chinoises du sud de la France. Signalons qu’un vase identique a été vendu chez Christie’s à Hong Kong le 30 novembre 2011, tandis qu’un autre, mais du temps de Qianlong, appartient aux collections du musée Guimet à Paris. Issue de la même collection, une paire de coupes en porcelaine à fond rouge corail, de l’époque Kangxi (1662-1722) partait à 19 685 € ; leurs intérieur et extérieur étaient décorés de dragons à cinq griffes parmi les nuées blancs en réserve, la base émaillée blanche, tandis que la marque verticale à six caractères en kaishu Da Qing Kangxi Nian Zhi se lisait à chacune des bases. Le Shanghai Museum possède d’ailleurs un bol, de l’époque Kangxi, qui reprend le même décor. 

art d'Asie
mercredi 05 décembre 2018 - 14:00 (CET) - Live
20, rue Jean-Jaurès - 06400 Cannes
Cannes Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne