facebook
Gazette Drouot logo print

La Gazette Drouot Marché de l'art - Foires et salons

La Biennale sauve son honneur

Le 28 septembre 2018, par La Gazette Drouot

En huit jours, la Biennale a accueilli 53 244 visiteurs, soit 60 % de plus que l’an dernier. Rien que le soir du vernissage, on a compté 8 000 personnes,…

La Biennale sauve son honneur
 
© Florent Drillon

En huit jours, la Biennale a accueilli 53 244 visiteurs, soit 60 % de plus que l’an dernier. Rien que le soir du vernissage, on a compté 8 000 personnes, et 9 000 pour la nocturne des Journées du patrimoine. Globalement très satisfaits, la plupart des marchands interrogés  dont Jacques Barrère  ne regrettent qu’une chose : l’absence, ou la sous-représentation, des collectionneurs américains et asiatiques, ainsi que des conservateurs étrangers. Elle a été compensée par la forte présence d’acheteurs français, belges et italiens. C’est d’ailleurs à un « prestigieux collectionneur français » que Camille Sourget a cédé sa précieuse reliure dogale du XVIe siècle. Malgré la raréfaction des chefs-d’œuvre, les ventes allaient bon train. Et finalement, les arts extra-européens ont peu souffert du manque d’acheteurs asiatiques dans les allées de la foire. À la galerie Tanakaya, les estampes japonaises et les Foujita se sont «très bien vendus», à des tarifs s’échelonnant jusqu’à 75 000 €, tandis qu’Anthony Meyer estime, pour sa part, que cette édition «a correctement fonctionné». Paradoxalement, c’est peut-être le mobilier ancien qui a le mieux tiré son épingle du jeu. «On a fait quelques affaires, ce qui est bien. Donc, dans l’ensemble, le sentiment est plutôt positif», commente Benjamin Steinitz. Charles Hooreman, primo-participant, est sans doute le plus enthousiaste des marchands interrogés : «Je n’ai pas vendu que des pièces très importantes, mais j’ai commercé à 90 % avec des amateurs que je ne connaissais pas encore». Sur son stand, Émirati, Russes et Monégasques ont sorti leur portefeuille. Membre du conseil d’administration du SNA, Alexis Bordes imagine la suite. «Nous avons déjà reçu, dès la fermeture de la foire, de nombreuses demandes de participation pour l’an prochain. Rassurés sur l’avenir de la Biennale, nous ne sommes plus sur la défensive, et nous voulons faire revenir les trente marchands qui nous manquent». La Biennale a repris confiance en elle.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne