Gazette Drouot logo print

La basilique de la Daurade, joyau toulousain

Publié le , par Mylène Sultan

Édifiée sur les bords de la Garonne, la basilique a retrouvé sa superbe au terme d’une longue restauration. Une véritable renaissance, qui met en valeur la virtuosité de ses décors.

© jacques sierpinski La basilique de la Daurade, joyau toulousain
© jacques sierpinski
En ce soir d’octobre, les mélomanes sont venus nombreux assister au concert d’ouverture de « Toulouse les Orgues », donné en la basilique Notre-Dame la Daurade. Le festival fête son 25 e   anniversaire, et pour célébrer l’événement tout autant que la restauration de l’église, Yves Rechsteiner, le directeur musical, a prévu une programmation exceptionnelle. Les premières notes de la Messa di Gloria de Puccini s’élèvent dans le vaste édifice tandis que le public découvre les effets de lumière récemment installés pour « architecturer » le monument, apporter intimité et douceur à cette nef, « impressionnante comme celle de Saint-Pierre de Rome », selon l’architecte du patrimoine Axel Letellier. Pénétrés du lyrisme de l’œuvre, bien peu se doutent que sous l’orgue romantique livré en 1861, une trappe en entresol a été mise au jour pendant les travaux de restauration, qui cachait un mécanisme sophistiqué fait de poulies et de cabestans permettant d’installer une vaste plateforme sur la façade de l’église. « Une des surprises du chantier  ! s’exclame Laurent Barrenechea, conservateur régional des Monuments historiques à la DRAC Occitanie. La mémoire de cette terrasse…
Ce contenu est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous