La « Big Chief », une moto de légende signée Indian Motorcycle

Le 09 septembre 2021, par Philippe Dufour

Au cœur d’un ensemble de motocyclettes anciennes bientôt dévoilé à Chartres, brillera la livrée rouge de l’Indian haut de gamme de l’entre-deux guerres, une Américaine taillée pour la route.

Indian 1200 Big Chief, 1927, moteur bicylindre en « V » quatre temps de 1 200 cm3 à soupapes latérales, boîte trois vitesses par sélecteur à main, numéro d’identification « BH1730 », carte grise française de collection, date de première mise en circulation 01/01/1927, attelée d’un side-car Princess de refabrication.
Estimation : 40 000/50 000 

Reconnaissables entre toutes grâce à leur logo orné d’un profil de chef indien emplumé, les Indian Motorcycles participent du rêve américain depuis l’aube du XXe siècle… C’est en 1901 que cette marque mythique de motocyclettes est fondée par deux intrépides entrepreneurs : George M. Hendee et Oscar Hedström, qui ouvrent leur première usine de production dans le centre-ville de Springfield (Massachusetts). Ces pionniers, issus de l’univers de la petite reine, livrent alors leur premier deux-roues motorisé – et avant-gardiste pour le temps car équipé d’un carburateur concentrique, d’un allumage par bobine et d’un cadre intégrant le moteur. Il faut cependant attendre 1908 pour voir apparaître une innovation destinée à révolutionner l’industrie motocycliste : le moteur V-Twin à combustion interne et à deux cylindres disposés en « V ». Celui-ci équipera désormais tous leurs modèles, comme la célèbre Scout sortie en 1919 : l’engin est une cylindrée moyenne de 600 cm3, connaissant un immense succès avec plus de 40 000 motos vendues en 1920. Mais après cette monture maniable et adaptée à la compétition sur circuit, la firme de Springfield décide de lancer sur le marché des machines plus puissantes. Il s’agit aussi de concurrencer la grande marque rivale de Milwaukee, Harley Davidson, avec laquelle Indian Motorcycles s’engage dans une course aux centimètres cubes, selon le concept en vogue du Bigger is better
Des routières adaptées aux grands périples
En 1922, la manufacture présente donc la première Chief, une « big-twin » de 1 100 cm3 imaginée par Charles Bayly Franklin. L’année suivante, ce même ingénieur livre la Big Chief qui développe, elle, 1 210 cm3. « Elle a été véritablement conçue pour les longs trajets sur les routes américaines, pour traverser l’immensité du pays d’État en État », souligne Julien Galoin, le consultant de cette vente spécialisée. En solo – ou attelé à un side-car –, ce deux-roues autorise donc les voyages au long cours et à plus de 100 km/h ; sa robustesse lui a également valu d’équiper les forces de l’ordre, et en particulier la police de New York dans une version blindée (source : François-Marie Dumas). Très vite, la Big Chief devient la plus populaire des Indians, fabriquée et améliorée jusqu’à la fermeture de l’entreprise en 1953. Notre exemplaire, lui, porte le millésime de 1927 ; il est bien sûr équipé du bicylindre en « V » nickelé à quatre temps et soupapes latérales, commandé par une boîte trois vitesses à sélecteur manuel. Issue d’une importante collection française et comportant la plupart de ses éléments d’origine, la machine a bénéficié d’une belle restauration, conforme à l’architecture originale. Et pour rester dans l’esprit des twenties, elle a été équipée d’un side-car Princess de fabrication contemporaine. Ainsi, elle ressemble comme une sœur à la Big Chief que possédait l’acteur et pilote Steve McQueen, fameux collectionneur de motos anciennes. Datant de 1923, cette Indian mythique a été restaurée en 1969 par son ami Kenny Howard, plus connu sous le nom de « Von Dutch », avant de réapparaître le 9 mars 2014, chez Bonhams à Las Vegas, enregistrant alors 126 000 $ (soit 106 626 €).

samedi 18 septembre 2021 - 14:00
Chartres - Galerie de Chartres, 7, rue Collin-d'Harleville - 28000
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne