Gazette Drouot logo print

L’Observatoire : Victor Vasarely, un maître à réévaluer

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker

Le regain d’intérêt pour les œuvres de Victor Vasarely sur le marché se confirme selon Artprice, même si l’artiste reste largement sous-évalué, compte tenu de son rôle majeur dans l'histoire de l’art.

L’Observatoire : Victor Vasarely, un maître à réévaluer
Le record de Vasarely aux enchères est fixé à 887 000 $, depuis 2010, pour Altaï III.

En décembre dernier, à Varsovie, une grande toile de Vasarely intitulée Yabla (1961) atteignait 265 000 $ sous le marteau de Desa Unicum, alors qu’elle restait invendue sous celui de Sotheby’s à Paris en 2012 avec une mise à prix à 100 000 $. Le regain d’intérêt pour les œuvres de Victor Vasarely sur le marché se confirme : ses prix, selon Artprice, ont été multipliés par sept depuis 2000. Et pourtant, l’artiste reste largement sous-évalué, compte tenu de son rôle majeur dans l’art du XXe siècle. Il n’a, en effet, jamais atteint le seuil du million de dollars aux enchères, son record s’élevant à 887 000 $ pour Altaï III en 2010 chez Sotheby’s à Londres. Ses prix varient sensiblement en fonction des qualités artistiques et des dimensions de la toile, mais aussi selon leur date de création. Artprice note que les collectionneurs recherchent principalement des œuvres antérieures aux années 1980, celles postérieures ayant souvent été exécutées par des assistants.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne