L’Observatoire : un système d’abonnement pour vivre

Le 12 novembre 2020, par Agathe Albi-Gervy

Pour faire survivre son enseigne et son écurie, la galeriste new-yorkaise Kate Werble a conçu un système d’abonnement pour des oeuvres, inédites et uniques, créées par neuf des jeunes artistes qu’elle défend.

Vue de l’installation de Michael Berryhill, 2020.
Courtesy Kate Werble gallery

Kate Werble propose trois offres, qui diffèrent seulement par les artistes représentés. Chacune inclut une œuvre de trois artistes différents, pour un prix toutes charges comprises de 2 000 – tarif pour des livraisons aux États-Unis. La facture peut être réglée en quatre versements mensuels de 500 $. L’idée est alléchante : les pièces coûtent individuellement plus cher que 667 $. Les clients reçoivent une œuvre toutes les cinq ou six semaines, la dernière étant promise dans les quatre mois suivant la commande. Pour ne pas surexploiter ses artistes, la galeriste limite les abonnements au nombre de quarante-cinq, soit quinze pour chaque offre.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne