L'Observatoire : Sam Szafran, une cote exponentielle

Le 26 septembre 2019, par Agathe Albi-Gervy
 

Il s’est éteint le 14 septembre à 84 ans. Artiste à contre-courant, le Français Sam Szafran a inlassablement illustré des escaliers et des philodendrons. Ses dessins, presque exclusivement colorés au pastel ou à l’aquarelle, demeurent bien moins chers que ceux de ses amis Alberto Giacometti ou Yves Klein. En se penchant sur son marché, Artprice a mis en lumière un rendement annuel moyen de 8,8 % enregistré au cours des quinze dernières années pour son aquarelle Sans titre (philodendrons), de 1987 : achetée pour 19 855 € chez Calmels Cohen, à Paris, en 2004, elle a été revendue 77 500 € chez Christie’s Paris, le 5 juin dernier (alors que 30 000 à 50 000 € en étaient attendus). Quant à son dessin Atelier au feuillage avec personnage, exécuté vers 1978, il a atteint, ce 18 septembre chez Piasa, 624 000 €, pour une estimation comprise entre 120 000 et 180 000 €.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne