Gazette Drouot logo print

L’Observatoire : Rosa Bonheur, bicentenaire gagnant ?

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker

Le bicentenaire de la naissance de Rosa Bonheur, née à Bordeaux le 16 mars 1822, pourrait bien faire remonter la cote d’une artiste peu présente sur le marché français. L’intérêt renouvelé pour la peinture réaliste devrait faire le reste.

Le record de Rosa Bonheur se situe à 773 500 $, atteint aux États-Unis en 2019 pour... L’Observatoire : Rosa Bonheur, bicentenaire gagnant ?
Le record de Rosa Bonheur se situe à 773 500 $, atteint aux États-Unis en 2019 pour l’Émigration des bisons.

Ses résultats aux enchères, jusqu’à aujourd’hui, tranchent étonnamment avec son succès de son vivant. Son record se situe à 773 500 $, atteint aux États-Unis en 2019 pour l’Émigration des bisons de 1897. C’est outre-Atlantique que s’écoulent 90 % des œuvres de Rosa Bonheur, qui toute sa vie durant y fut très appréciée, ainsi qu’en Angleterre. L’expert Thomas Morin-Williams note que « sur les cinq dernières années, la moyenne des prix, pour 90 % des huiles de l’artiste, se situe entre 2 000 et 10 000 € ». Toutefois, ses trois œuvres les plus chères (entre 350 000 et 700 000 €) ont été vendues entre 2017 et 2019, marquant une tendance à la hausse.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne