L’Observatoire : Liu Ye

On 05 December 2019, by Agathe Albi-Gervy

Depuis le mois de mai, ses œuvres s’envolent dans les salles des ventes hongkongaises. Un succès renforcé par un adoubement de poids : la galerie David Zwirner.

 

Depuis le mois de mai, ses œuvres s’envolent dans les salles des ventes hongkongaises. Un succès renforcé par un adoubement de poids : la galerie David Zwirner a annoncé qu’elle représenterait dès 2020 le peintre chinois, né en 1964 et connu pour ses portraits stylisés. Selon Artprice, c’est en 2006 que son marché a véritablement commencé à se développer, avec six lots vendus aux enchères pour 1,3 M$. Son prix record s’établit actuellement à 6,65 M$ pour Smoke (2001/2002), acrylique adjugé le 6 octobre dernier par Sotheby’s Hong Kong. La toile a ainsi multiplié sa valeur par quatorze depuis son dernier passage en salle des ventes, en avril 2006, la même maison l’ayant alors cédée pour 477 000 $. Le produit total des ventes sous le marteau des œuvres de Liu Ye atteint de fait, en 2019, pas moins de 45 M$, avec seulement trente-deux lots vendus.

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe