L’Observatoire : les œuvres les plus chères de 2020

Le 07 janvier 2021, par Agathe Albi-Gervy

Chaque année, Artprice dresse le palmarès des œuvres les plus chères vendues aux enchères. Pour 2020, le site d’informations constate des résultats très positifs, mais à des échelles de valeurs en baisse.

Inspired by the Oresteia of Aeschylus (1981), grand triptyque de Francis Bacon adjugé 84,55 M$ à New York, le 29 juin. 

Certes, Bacon, Hockney et Rothko figurent dans ce top, mais Claude Monet et Jeff Koons en sont absents. Ainsi, la première place revient à Francis Bacon pour son Inspired by the Oresteia of Aeschylus (1981), grand triptyque adjugé 84,55 M$ par Sotheby’s New York, le 29 juin. Wu Bin suit Bacon avec un rouleau de près de onze mètres de long, Views of a Lingbi Stone, réalisé en 1610 et vendu 76,6 M$ le 18 octobre par Poly International. Vient ensuite Roy Lichtenstein, dont la toile emblématique Nude with Joyous Painting a été cédée 46,2 M$ le 10 juillet par Christie’s New York. La quatrième place est occupée par une peinture à l’encre de Chine de Ren Renfa (39,5 M$), suivie d’une toile de Cy Twombly (38,7 M$).

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne