L’Observatoire : le marché polonais en pleine expansion

Le 17 décembre 2020, par Agathe Albi-Gervy

Le marché de l’art polonais a particulièrement bien résisté aux remous nés de la pandémie de Covid-19. Son secteur d’enchères « Fine Art » est même parti pour enregistrer, en 2020, la meilleure performance de son histoire.

L’œuvre M22 de Wojciech Fangor a été adjugée 1,4 M€ chez Desa Unicum à Varsovie, le 3 décembre 2020.

La Pologne ne cesse de consolider son marché : Artprice a observé, au 1er décembre 2020, une croissance du chiffre d’affaires des maisons de ventes nationales de 23 %. On a dénombré 236 enchères supérieures à 50 000 €, un record dépassant celui de l’an dernier, qui s’établissait à 212. Et bien que le taux de lots invendus aux enchères soit légèrement plus élevé dans ce pays (39 %) que dans le reste du monde (31 % en moyenne), certains coup de marteau ont brillé, comme chez Desa Unicum, maison de Varsovie ayant adjugé, le 3 décembre, une œuvre de Wojciech Fangor (M22, toile de 1969) pour 6,2 millions de zlotys (soit près de 1,4 M€) : la plus haute enchère de l’année enregistrée dans le pays. 

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne