L’Observatoire : Le dessin trace encore son histoire

Le 27 février 2020, par Agathe Albi-Gervy

À un mois de l’ouverture du Salon du dessin à Paris, Artprice a analysé le marché aux enchères de ce médium longtemps considéré comme le parent pauvre de la peinture.

 

À un mois de l’ouverture du Salon du dessin à Paris (25-30 mars), Artprice a analysé le marché aux enchères de ce médium longtemps considéré comme le parent pauvre de la peinture. Sujet à elles seules de ventes thématiques et de foires internationales, les œuvres sur papier représentent 23 % du marché de l’art mondial, deuxième médium après la peinture (63 %). L’an dernier, en France, 22 500 feuilles ont été adjugées en ventes publiques – la plus intense circulation en la matière dans l’histoire des enchères de l’Hexagone. La meilleure performance d’une œuvre sur papier, pour l’année 2019, a été atteinte par le maître de la calligraphie chinoise du XIVe siècle Zhao Mengfu, pour son rouleau de Lettres cédé près de 267,38 MCNY (soit environ 35,2 M€) le 19 novembre à Pékin, chez China Guardian. La Chine pèse en effet 54 % du marché, en particulier grâce à sa peinture traditionnelle et sa calligraphie.